Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Drogues : pourquoi Bordeaux dit stop à sa « salle de shoot »
Édition abonnés  Politique  Société 

Drogues : pourquoi Bordeaux dit stop à sa « salle de shoot »

par Simon Barthélémy.
Publié le 29 novembre 2018.
Imprimé le 25 septembre 2022 à 23:42
6 806 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

[INFO RUE89 BORDEAUX] Bordeaux devait être une des trois villes de France à expérimenter une salle de consommation de drogues à moindre risque (dite salle de shoot par leurs opposants). Sauf que la mairie a interrompu le processus juste avant son ouverture, prévue en 2018 à l'hôpital Saint-André, par crainte des réactions des riverains. Explications.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Bordeaux (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Supprimez la publicité
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

1€ le premier mois
puis 5€ par mois sans engagement

Je m'abonne

Je me connecte

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

Le squat de la rue Gravelotte expulsé en moins de 24 heures par les forces de l’ordre

par Victoria Berthet. 476 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Succès de la tarification solidaire chez TBM, qui retrouve sa fréquentation d’avant-crise

par Simon Barthélémy. 436 visites. 5 commentaires.

Philippe Poutou retrouve un emploi dans le cinéma

par La Rédaction. 576 visites. 3 commentaires.
×