Drogues : pourquoi Bordeaux dit stop à sa « salle de shoot »
Kiosque abonné  Politique  Société 

Drogues : pourquoi Bordeaux dit stop à sa « salle de shoot »

[INFO RUE89 BORDEAUX] Bordeaux devait être une des trois villes de France à expérimenter une salle de consommation de drogues à moindre risque (dite salle de shoot par leurs opposants). Sauf que la mairie a interrompu le processus juste avant son ouverture, prévue en 2018 à l'hôpital Saint-André, par crainte des réactions des riverains. Explications.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

En BREF

A Bordeaux, une marche du siècle et six militants du climat en garde à vue

par La Rédaction. 1 932 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Grève pour le climat : des milliers de Bordelais ont séché pour la bonne cause

par La Rédaction. 871 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manif du 8 mars à Bordeaux : des meufs, des keufs et des violences policières

par Baptiste Giraud. 3 579 visites. 2 commentaires.