Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Drogues : pourquoi Bordeaux dit stop à sa « salle de shoot »
Kiosque abonné  Politique  Société 

Drogues : pourquoi Bordeaux dit stop à sa « salle de shoot »

par Simon Barthélémy.
Publié le 29 novembre 2018.
Imprimé le 27 octobre 2021 à 16:05
6 466 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

[INFO RUE89 BORDEAUX] Bordeaux devait être une des trois villes de France à expérimenter une salle de consommation de drogues à moindre risque (dite salle de shoot par leurs opposants). Sauf que la mairie a interrompu le processus juste avant son ouverture, prévue en 2018 à l'hôpital Saint-André, par crainte des réactions des riverains. Explications.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Bordeaux (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Supprimez la publicité
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

1€ le premier mois
puis 5€ par mois sans engagement

Je m'abonne

Je me connecte

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

L’exercice d’évacuation près de la centrale nucléaire du Blayais, « une mauvaise plaisanterie »

par La Rédaction. 543 visites. 2 commentaires.

Inauguration de la place Gambetta : nouvelle polémique entre la mairie et l’opposition

par La Rédaction. 3 192 visites. 2 commentaires.

Rado, le nouveau tiers-lieu Wanted en projet aux Bassins à Flot

par Victoria Berthet. 3 315 visites. 1 commentaire.
×