En 2019, des trains du quotidien et des TGV européens pour les Néo-Aquitains
Société 

En 2019, des trains du quotidien et des TGV européens pour les Néo-Aquitains

Alors que l’ouverture à la concurrence des transports ferroviaires se précise, la SNCF augmente de 45% son budget investi en Nouvelle-Aquitaine pour mieux répondre aux attentes de la clientèle, s’atteler à la rénovation des voies ou encore ouvrir Bordeaux à des capitales européennes – Londres et Bruxelles.

L’année de ses 80 ans a été marquante pour la SNCF, avec une grève des cheminots d’une longueur inédite et un défi de taille pour l’entreprise : l’ouverture à la concurrence. Parmi les premières lignes concernées, le train d’équilibre du territoire (TET) Bordeaux-Nantes pourrait en 2021 être le premier en France à ne pas être piloté par l’opérateur historique.

La compagnie souhaite toutefois se porter candidate à sa propre succession, entend bien « passer en mode offensif », et vante ses résultats : le nombre de voyageurs a augmenté de 10%, avec 40 millions de voyages dans les TER et 6 millions pour la LGV Bordeaux-Paris (+20% de trafic par rapport à l’année précédente).

L’offre va s’accroître vers l’Ile-de-France – au deuxième trimestre 2019, un arrêt supplémentaire sera créé à Massy, mettant Bordeaux à moins de deux heures du sud de la capitale, et 4 millions de billets à petits prix seront mis en vente.

London calling

Mais Bordeaux va aussi être directement relié à des cités européennes : la SNCF a confirmé l’ouverture le 29 juin prochain d’une ligne vers Bruxelles. La liaison opérée par Thalys (filiale de la SNCF) permettra de rejoindre la capitale belge en quatre heures. Un aller/retour sera proposé tous les samedis à partir de 40€.

La SNCF étudie également la possibilité d’un train transmanche qui pourrait relier Bordeaux à Londres en quatre heures et demi. Le projet s’annonce d’emblée compliqué car il implique « des formalités administratives et de douanes complémentaires » dans le contexte actuel du Brexit et nécessiterait des aménagements nécessaires à la sureté en gare de Bordeaux

Côté TER, l’entreprise publique a renouvelé sa convention avec la Nouvelle-Aquitaine. Elle annonce la réalisation de 250 chantiers dans la région, représentant un investissement de 480 millions d’euros (dont 320 millions sont financés par SNCF Réseau). Le plus conséquent concerne le tronçon Libourne-Bergerac-Sarlat, avec la mise en service de cars le temps des travaux.

Quoi de neuf gare Saint-Jean ?

Une étude, à long terme, est en cours pour réfléchir au réaménagement du parvis saturé de la gare et à la gestion des flux, de plus en plus importants.
La SNCF songe également à « un accueil spécifique » des voyageurs Ouigo dans le nouveau Hall 3 (dit « Hall Belcier ») afin de faciliter leur embarquement et de créer des flux dans le quartier en développement dont il tient son appellation.

Réseau métropolitain

La SNCF accompagne en outre Bordeaux Métropole et le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine dans le projet de réseau express régional. Les discussions sont toujours en cours, afin de « prioriser certains axes qui permettent un gain de temps » tout en « ayant une plus grande attractivité » sur le territoire.

L’enjeu est de créer plus d’offres sans nuire aux correspondances avec les TGV, notamment. La SNCF veut travailler en synergie avec TBM puisque sur 17 gares dans la métropole, seulement 7 sont connectées au réseau urbain de bus et de trams.

Le projet d’une halte du Bouscat (intersection à la future ligne D du tram) pourrait voir le jour d’ici 2021, et celui d’une autre à Talence Médoquine d’ici 2023. Quoi qu’il en soit, le chantier qui se fera par étapes, devrait prendre une dizaine d’années.

Répondez à l’enquête de Rue89 Bordeaux

C’est par ici : Donnez votre avis sur Rue89 Bordeaux et faites évoluer votre média

L'AUTEUR
Lisa Douard
Journaliste en formation, en licence des sciences de l'information et de la communication de l'université Bordeaux Montaigne.

En BREF

Yann Bubien, directeur adjoint de la ministre de la santé, prend la tête du CHU de Bordeaux

par Eloïse Bajou. 2 035 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Dernier appel des Ford avant la fermeture de l’usine de Blanquefort

par Simon Barthélémy. 618 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

#StopExpulsions : le hashtag qui veut faire plier la préfète de la Gironde

par Walid Salem. 3 812 visites. 3 commentaires.