Mireille Fanon-Mendès-France refuse que le nom de son père Frantz Fanon « soit associé à l’histoire coloniale de Bordeaux »
Kiosque abonné  Société 

Mireille Fanon-Mendès-France refuse que le nom de son père Frantz Fanon « soit associé à l’histoire coloniale de Bordeaux »

N'ayant pas été consultée, Mireille Fanon-Mendès-France a appris par les réseaux sociaux l'initiative de la mairie de Bordeaux de donner à une ruelle le nom de Frantz Fanon - décision contestée par l'extrême-droite et certains historiens, et finalement repoussée. La fille de l'essayiste, figure de la lutte contre le colonialisme, a écrit à Alain Juppé pour lui rappeler que le nom de son père "n'est pas du domaine public".

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Co-fondateur de Rue89 Bordeaux et directeur de la publication

En BREF

Manif du 8 mars à Bordeaux : des meufs, des keufs et des violences policières

par Baptiste Giraud. 3 534 visites. 2 commentaires.

8 mars : Les Bordelaises dans la rue pour faire entendre leurs droits

par Baptiste Giraud. 937 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Acte 17 : un « village jaune » le temps d’un week-end à Bordeaux

par Baptiste Giraud. 4 801 visites. Aucun commentaire pour l'instant.