A Bordeaux, des élus et des militants d’extrême droite perturbent une conférence sur les femmes migrantes
Brèves 

A Bordeaux, des élus et des militants d’extrême droite perturbent une conférence sur les femmes migrantes

Ils étaient ce vendredi matin devant le Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine. En réponse, les participantes à la conférence ont chanté « L’Hymne des femmes ».

L’appel a été lancé la veille par l’élue Rassemblement national et conseillère régionale Nouvelle-Aquitaine, Edwige Diaz, sur sa page Facebook.

« On croyait avoir tout vu ?! Les socialistes Macron-compatibles organisent un colloque intitulé “Femmes migrantes : les invisibles“. Retrouvez vos élues et militantes du Rassemblement National 33 demain à 9h au Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine pour réaffirmer notre conception de la liberté de la femme. »

Ce 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, le rendez-vous de l’extrême droite était voulu pour perturber des rencontres initiées par Naïma Charaï, conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine déléguée aux solidarités, à l’égalité femmes-hommes et à la lutte contre les discriminations.

Derrière une banderole « Protégeons les libertés des femmes de France », l’élu départemental RN, Grégoire de Fournas, était présent. Il s’est indigné sur twitter de « détourner la journée des femmes [sic] pour faire la promotion de l’immigration massive ».

« Indignité »

Toute la matinée, devaient se tenir des témoignages de femmes sur leurs parcours de migrantes et des échanges avec des représentants d’associations telles que SOS Méditerranée, Gynécologie sans frontière (GSF), le Centre d’Accueil Consultation Information Sexualité (CACIS), l’association Promofemmes, en présence de Marie Dorigny, photojournaliste de l’agence Myop, venue présenter un reportage photographique sur la condition des femmes réfugiées et demandeuses d’asile au moment de leurs arrivées en Europe.

Devant ce rassemblement de l’extrême droite, et avant de rejoindre le colloque, les participantes ont chanté « L’Hymne des femmes » comme on peut le voir sur la vidéo (ci-dessous) postée sur la page de Naïma Charaï. Elle a également commenté :

« Honte aux élu.e.s du Rassemblement National ! Dans les assemblées municipales, départementales, régionales, et dans les parlements français et européen, l’extrême droite vote systématiquement contre les mesures en faveur des droits des femmes. Ce faisant, ils encouragent les comportements discriminatoires à l’encontre des femmes. Non contents d’accomplir cette oeuvre sexiste, ils viennent y ajouter l’indignité. »

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Co-fondateur de Rue89 Bordeaux et directeur de la publication

En BREF

Yann Bubien, directeur adjoint de la ministre de la santé, prend la tête du CHU de Bordeaux

par Eloïse Bajou. 1 974 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Dernier appel des Ford avant la fermeture de l’usine de Blanquefort

par Simon Barthélémy. 604 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

#StopExpulsions : le hashtag qui veut faire plier la préfète de la Gironde

par Walid Salem. 3 793 visites. 3 commentaires.