A Bordeaux, une marche du siècle et six militants du climat en garde à vue
Brèves 

A Bordeaux, une marche du siècle et six militants du climat en garde à vue

actualisé le 18/03/2019 à 10h08 : Les militant-e-s du climat relâchés dimanche après 24h au poste

Au lendemain de la grève des jeunes, entre 5000 et 9200 personnes (selon les organisateurs) ont participé ce samedi à la « marche du siècle » pour le climat à Bordeaux. Le cortège a longtemps suivi la manifestation – un peu moins fournie -, des Gilets jaunes. L’Acte 18 a été émaillé de quelques incidents à Bordeaux (25 interpellations suite au saccage d’une banque près de la gare et à des heurts avec la police au Quai des sports).

Plus tôt dans la journée, 37 militants d’Attac 33 et ANV COP21 Gironde, ont recouvert la façade de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) à Bordeaux d’un liquide noire, symbolisant « le pétrole et les énergies fossiles extraites grâce à l’épargne populaire ».

Action à Bordeaux devant la CDC (DR)

Opacité

La police est intervenue et a conduit 7 activistes au commissariat. 6 d’entre eux étant encore en garde à vue samedi soir, les associations appelaient à un rassemblement devant l’Hôtel de police. Les militants ont été relâchés ce dimanche.

« Cette répression d’une action symbolique est une injustice criante : la police enferme les lanceurs d’alerte alors que le gouvernement cautionne la destruction du climat », s’indignaient cependant les organisations.

Elles dénoncent l’opacité des investissements sur les marchés financiers des 100 milliards d’euros d’épargne des Français placés sur les livret de développement durable et solidaire (LDDS), et dont au moins 60% sont collectés par la CDC.

Attac tente de fédérer Gilets jaunes et mouvements écologistes derrière le mot d’ordre (et la campagne) « Fin du monde, fin du mois, même combat ».

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Les informations auxquelles participent plusieurs journalistes de l'équipe.

En BREF

ANV-Cop21 Gironde décroche trois portraits de Macron dans le Médoc

par Walid Salem. 426 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le groupe Sud Ouest veut supprimer 132 postes dont 18 journalistes

par La Rédaction. 387 visites. 2 commentaires.

Soixante personnes expulsées du Gars rage, squat géré par Le Squid à Bordeaux

par La Rédaction. 1 080 visites. Aucun commentaire pour l'instant.