Une charte pour stopper l’anarcho-trottinettisme à Bordeaux Métropole
Brèves 

Une charte pour stopper l’anarcho-trottinettisme à Bordeaux Métropole

Indigo Wheel, Wind, Pony, Lime… Neuf entreprises vont signer la nouvelle charte d’engagement des opérateurs de «free-floating» de Bordeaux Métropole.

Cette charte, votée ce vendredi en conseil de Bordeaux Métropole, vise à contrôler dans l’espace public le déploiement des engins de mobilité en libre-service, dont les trottinettes électriques, en leur imposant trois conditions.

Les communes de la métropole pourront désormais délivrer une autorisation d’occupation du territoire (AOT) aux sociétés, contre redevance. Celle-ci est calculée en fonction du nombre de véhicules mis en circulation – représentant 30€ par trottinette et par an, 30€/vélo/an et 50€/scooter/an.

Le nombre de ces derniers est en outre plafonné par opérateur à 600 vélos classiques, 600 vélos à assistance électrique (VAE), 200 scooters et 100 trottinettes électriques.

Carte des emplacements autorisés pour déposer les objets de mobilité (DR)

900 trottinettes bientôt lâchées dans les rues

Enfin, à compter du 1er juin, les entreprises et leurs clients auront l’obligation de stationner dans les zones définies par les communes. La métropole a dévoilé ce lundi les 50 premiers emplacements déterminés à Bordeaux. Elle en vise 200 sur le territoire. Bègles devrait suivre la ville centre, Pessac et Talence attendent pour prendre la roue.

Adopte un vélo

Après Oxford et Angers, l’entreprise Pony a également annoncé ce lundi le lancement le 1er juin prochain à Bordeaux de ses vélos et trottinettes électriques, selon un modèle « participatif » original, « Adopte-un-pony ». Les habitants achètent un vélo de la flotte Pony pour 220€, le louent ensuite via la plateforme, et touchent ensuite la moitié du revenu par trajet effectué – l’entreprise se charge de l’entretien et de la redistribution.

Selon Bordeaux Métropole, 9 opérateurs ont – ou s’apprêtent à – signer cette charte. Quatre d’entre eux sont déjà implantés dans la capitale girondine – Indigo Weel (vélo, et bientôt VAE), Yego (scooters électriques) Lime et Wind (trottinettes électriques). Les sociétés Voi, Tier, Flash et Gump (trottinettes électriques également) sont sur les rangs, tout comme la française Pony (vélo et trottonettes.

La collectivité estime à 900 trottinettes, 400 scooters, 1200 vélos standards et 700 VAE le nombre total d’objets de mobilité qui vont ainsi être mis en circulation d’ici cet été.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

En BREF

Dernier appel des Ford avant la fermeture de l’usine de Blanquefort

par Simon Barthélémy. 570 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

#StopExpulsions : le hashtag qui veut faire plier la préfète de la Gironde

par Walid Salem. 3 758 visites. 3 commentaires.

Un hommage à Steve rassemble 250 personnes devant le miroir d’eau

par Walid Salem. 512 visites. 1 commentaire.