À la SPA du Sud-Ouest, chiens et chats en détresse cherchent nouvelle adresse
Société 

À la SPA du Sud-Ouest, chiens et chats en détresse cherchent nouvelle adresse

Face à la hausse estivale du nombre d’abandons d’animaux, la SPA de Bordeaux et du Sud-Ouest tire la sonnette d’alarme. Saturé, le refuge de Mérignac ne dispose plus de suffisamment de places pour accueillir décemment les chiens et les chats laissés par leurs maitres sur le bord des routes.

« Il était là, accroché au portail, tout seul à attendre. C’est l’assistante vétérinaire qui l’a trouvé en arrivant au travail à 7h30 », soupire Martine Bourgade au moment d’évoquer le dernier des chiens qui a rejoint le refuge de Mérignac.

Chaque été, en France, près de 60 000 animaux de compagnie seraient laissés à l’abandon, oubliés sur le bord de la route, attachés à un piquet à l’abri des regards ou mis dans un carton destination la poubelle. Après 11 ans passés à recueillir et soigner les animaux abandonnés, la présidente de la SPA de Bordeaux et du Sud-Ouest mesure l’ampleur du phénomène.

Confrontée à l’arrivée de 40 nouveaux chiens au sein du refuge de Mérignac le week-end dernier, elle a décidé de lancer un appel à l’adoption sur les réseaux sociaux.

« Depuis plusieurs semaines, on est obligés d’entasser les chiens à plusieurs dans les boxes. Cela crée du stress, de l’agressivité, des tensions et le personnel prend lui aussi plus de risque. C’était le moment de tirer la sonnette d’alarme », affirme-t-elle.

Depuis le début de l’été, près de 8000 animaux ont été recueillis, en France, dans les 56 refuges de la Société Protectrice des Animaux. Au refuge de Mérignac, géré par 22 salariés auxquels s’ajoutent une cinquantaine de bénévoles, on dénombrait au 31 juillet 213 chiens et près de 200 chats, pour une capacité initiale de 200 et 150 emplacements.

L’an passé, plus de 3000 animaux de compagnie ont transité dans le refuge. En tout, 620 chiens et 727 chats ont été adoptés.

Chiens à adopter à la SPA de Bordeaux et du Sud-Ouest (DR)

La France, championne d’Europe de l’abandon

« C’est par le biais de la fourrière que 95% des chiens arrivent dans nos locaux » explique Gaelle, bénévole à la SPA de Mérignac depuis un an et demi.

« C’est un service public que l’on propose aux communes de Bordeaux et de la CUB. Les mairies nous rémunèrent et les agents municipaux nous amènent les animaux errants. Ils voient ensuite un vétérinaire et on les garde chez nous trois semaines, le temps que l’on puisse retrouver leur propriétaire. Dans 70% des cas, le propriétaire est retrouvé et l’animal restitué. Pour le reste, les animaux passent côté refuge où ils sont proposés à l’adoption. »

La France, avec 100 000 animaux de compagnie abandonnés par an, serait même championne d’Europe en la matière à en croire la récente campagne de communication de la Fondation 30 millions d’amis.

« Les abandons sont souvent liés à un changement de situation matrimoniale, un divorce, ou alors un changement de situation professionnelle comme une perte d’emploi, poursuit Gaelle. En revanche, l’été, c’est bien différent. On est face à la responsabilité des propriétaires. Ce sont des gens qui préfèrent abandonner leur animal plutôt que de s’organiser au niveau logistique et financier pour les faire garder, déplore-t-elle. »

En juin, le refuge de Mérignac proposait encore une alternative aux pensions pour les propriétaires souhaitant laisser leurs animaux sous la surveillance de la SPA le temps de leurs vacances ou d’un imprévu. Un dispositif impossible à mettre en place lorsque les boxes sont remplis à ras bord, que les animaux s’entassent et que le concert des miaulements et aboiements résonne entre quatre murs.

Maltraitance animale

Si chaque été, le refuge observe une hausse de 30 à 40% des abandons, le traitement réservé à certains canidés dans leur foyer laisse lui aussi à désirer.

Le 27 juillet dernier, des secouristes ont découvert un croisé fox attaché par les pattes avec un câble Ethernet dans la salle de bain d’un appartement bordelais vide. Alors, pour prévenir les cas de maltraitance animale, la SPA Bordeaux Sud-Ouest a investi un service dédié à l’enquête, constitué intégralement de bénévoles.

« On discerne les plaintes de voisinage des réels cas de maltraitance. Ensuite nos bénévoles se déplacent et peuvent parfois porter plainte lorsque cela s’avère nécessaire », explique Martine Bourgade.

Sur le site internet du refuge mérignacais, les chiens font l’objet d’une fiche qui résume leurs conditions d’adoptions et leurs traits de caractère, déterminés après l’examen d’une comportementaliste. Pour adopter un animal, il faut compter 165 euros pour un chat et 250 euros pour un chien mâle contre 280 pour une femelle.

Chats à adopter à la SPA de Bordeaux et du Sud-Ouest (DR)

Pas d’adoption sur un coup de tête

Si les animaux patientent en moyenne 3 à 6 mois avant de trouver preneur, le vétéran de la SPA de Mérignac, Irun, un mâle croisé berger de 6 ans, attend lui depuis deux ans que l’on vienne le chercher.

« Il n’a toujours pas trouvé de famille d’adoption parce que c’est un chien qui est sportif. Il a besoin d’une présence au quotidien, sans autres animaux », admet Gaelle.

Alors, même si, depuis la semaine dernière, le téléphone du refuge mérignacais sonne plus qu’à l’accoutumée, Martine Bourgade préfère tempérer :

« Ce n’est pas parce que de gens cherchent à adopter sur un coup de tête qu’on ira les encourager à le faire. On pose énormément de conditions, on trie beaucoup et on s’assure que les caractéristiques de l’animal puissent correspondre avec son acquéreur. Il faut absolument que l’adoption soit un acte réfléchi, que les gens sachent à quoi ils s’engagent. »

L'AUTEUR
Antoine Cariou
Antoine Cariou
Étudiant à Sciences Po Bordeaux, breton et néo-bordelais - a troqué le cidre pour les cannelés il y a 3 ans.

En BREF

Un arrêté anti-pesticides au Haillan après les résultats de la Campagne Glyphosate

par Walid Salem. 629 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le compteur Linky sur le grill après l’incendie de Carbon-Blanc ?

par Simon Barthélémy. 5 576 visites. 1 commentaire.

Le Marathon de Bordeaux 5e édition, une course de fonds

par Simon Barthélémy et Walid Salem. 3 886 visites. Aucun commentaire pour l'instant.