Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
77,3 millions d’euros pour la rénovation des quartiers prioritaires bordelais
Brèves  Société 

77,3 millions d’euros pour la rénovation des quartiers prioritaires bordelais

par La Rédaction.
Publié le 14 décembre 2019.
Imprimé le 25 septembre 2022 à 10:48
2 553 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Ce vendredi 13 décembre a été signée la « déclaration d’engagement » du programme ANRU (agence nationale pour la rénovation urbaine) pour les quartiers de la métropole bordelaise. L’Etat accorde 77,3 millions d’euros sur les 140 millions nécessaires au réaménagement de quatre secteurs.

Sont ainsi concernés un « quartier d’intérêt national » – Joliot Curie, qui regroupe les quartiers de la Benauge à Bordeaux, de Sellier à Cenon et une partie du Bas Floirac -, et trois quartiers d’intérêt régional : Les Aubiers Le Lac à Bordeaux, le plateau de la rive droite sur Cenon et Floirac (Palmer, Saraillière, 8 mai 1945, Dravemont), et le quartier Carriet à Lormont.

Un accord a été conclu ce vendredi par l’ANRU avec les quatre maires des communes concernées, Bordeaux Métropole, la  préfecture de la région Nouvelle-Aquitaine, et plusieurs représentants des bailleurs sociaux (Action Logement, CDC, Aquitanis, Domofrance et Mésolia).

Coup de barre

L’ANRU ambitionne de « transformer radicalement les quartiers en améliorant et diversifiant l’habitat, et en requalifiant les espaces et équipements publics ».

Malgré des « indicateurs socio-économiques préoccupants » et une « image dégradée », les pouvoirs publics ont mis en avant dans leur communiqué les « atouts » de ces quartiers : « présence généreuse d’espaces verts, richesse multiculturelle et capacité d’initiative des habitants. »

Le PNRU investit au total plus de 600 M€ dans 450 quartiers de France « en améliorant et diversifiant l’habitat, et en requalifiant les espaces et équipements publics », notamment via des programmes de démolitions / reconstructions. Certains sont toujours très contestés, comme la démolition de la barre D à la Benauge.

D’autres chantiers sont moins polémiques, comme la réalisation d’un city stade dans le quartier des Aubiers à Bordeaux, la réhabilitation de la Cité du Midi, de l’immeuble Blaise Pascal Corneille et l’aménagement de la piste cyclable de la voie Eymet à Floirac.

Ce chantier devrait durer 8 à 10 ans. Parallèlement à la transformation de ces quartiers dans le cadre du NPNRU, la Ville et la métropole travaillent à Bordeaux sur le renouvellement du Grand Parc et Chantecrit.

Article actualisé le 13/12/2019 à 23h56 : anru
L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Le squat de la rue Gravelotte expulsé en moins de 24 heures par les forces de l’ordre

par Victoria Berthet. 454 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Succès de la tarification solidaire chez TBM, qui retrouve sa fréquentation d’avant-crise

par Simon Barthélémy. 427 visites. 5 commentaires.

Philippe Poutou retrouve un emploi dans le cinéma

par La Rédaction. 567 visites. 3 commentaires.
×