Extinction Rebellion investit des locaux vides à Cenon pour créer la MER
Brèves  Société 

Extinction Rebellion investit des locaux vides à Cenon pour créer la MER

actualisé le 21/01/2020 à 11h47 : Le maire de Cenon a décidé de saisir la justice

Pour sa première occupation en France, le mouvement écologiste vient d’ouvrir la Maison de l’Écologie et des Résistances (MER).

Ce samedi matin, Lena (un pseudo) a un rendez-vous prévu depuis quelques semaines à la Benauge pour sa première participation à Extinction Rebellion (XR). En attendant avec une trentaine personnes de se rendre sur le lieu définitif, elle ne connaissait pas la nature de l’action, la première du genre pour le mouvement social et écologiste.

Une fois sur place, dans les locaux vides de l’ancien établissement de soins et d’éducation spécialisés pour infirmes moteurs cérébraux à Cenon, au 12 rue du maréchal-Gallieni, ils sont une soixantaine. Un des organisateurs les réunit pour annoncer « l’ouverture de la Maison de L’Écologie et des Résistances (MER) ».

« Ici, il y aura des débats, des lectures, des événements culturels. A vous de l’occuper, de faire des propositions et d’animer ce lieu. »

Ainsi est née cette « maison dédiée à l’écologie, aux rencontres, à l’art, à la culture, à la résilience » comme le précisera la page facebook du mouvement national. A l’étage de cette maison, sont déjà accueillies des personnes précaires et sans abris.

« Nous avons besoin de lieux pour nous retrouver, créer et résister. Nous appelons chacun.e à réinvestir les villes, à désobéir pour occuper des lieux et transformer l’espace en même temps que nos existences. »

Mise à jour

Selon le journal Sud-Ouest, le maire de Cenon a décidé, ce lundi 20 janvier, de saisir la justice pour mettre fin à l’occupation de la futur école municipale de musique.

Jean-François Egron, le maire de la ville qui a vu la création d’un autre squat deux mois plus tôt, a été prévenu par courrier signé par l’organisation de cette nouvelle occupation « bienveillante et pacifique ». Propriétaire des locaux, la mairie a le projet d’accueillir l’école municipale de musique. Par ailleurs, contactée par XR, la police s’est rendue sur place pour faire le constat de cette occupation avant de repartir.

Abonnez-vous avant le 31 janvier 2020 pour permettre à Rue89 Bordeaux de continuer, cliquez >>> ici <<<

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

« Le poison de votre mandat » : les candidats girondins interpellés sur les pesticides

par Walid Salem. 472 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La justice ne stoppe pas la déviation du Taillan

par Simon Barthélémy. 1 848 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Bordeaux Métropole valide un ambitieux plan pour le logement étudiant

par Simon Barthélémy. 1 432 visites. Aucun commentaire pour l'instant.