Média militant pour une info de proximité
Média militant pour une info de proximité
Pour l’accès aux produits périodiques, Extinction Rebellion veut changer les règles
Brèves 

Pour l’accès aux produits périodiques, Extinction Rebellion veut changer les règles

par Walid Salem.
Publié le 9 mars 2020.
Imprimé le 27 septembre 2021 à 13:09
869 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Dimanche 08 mars, à l’occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, Extinction Rebellion Bordeaux a mené une action d’autoréduction qui consiste à « réquisitionner » des produits périodiques disponibles dans les magasins pour les redistribuer à des associations.

Ce dimanche 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, des militantes d’Extinction Rebellion Bordeaux ont réquisitionné des produits périodiques bio dans différentes enseignes de grande distribution bordelaises. Ces produits seront redistribués à des associations.

« Tous les mois, des millions de français.e.s doivent payer pour un phénomène purement physiologiques qu’elles et ils n’ont pas choisi » avancent les activistes de l’antenne bordelaise qui rappelle que « plus de la moitié de la population française subit de plein fouet le capitalisme patriarcal ».

Par cette action, Extinction Rebellion appelle les pouvoirs publics français à mettre en place le remboursement de produits périodiques de qualité pour toutes les personnes qui ont leurs règles sur le territoire français, sans distinction de genre ou de nationalité. Chaque année, une femme dépense près de 216 euros pour l’achat de protections périodiques. En moyenne les premières règles apparaissent entre 11 et 14 ans jusqu’à la ménopause qui survient entre 45 et 55 ans soit 39 ans dans la vie d’une femme.

D’autre part, l’impact environnemental des protections hygiéniques jetables est considérable, faisant de cette industrie l’une des plus polluantes. Cependant, les militantes d’Extinction Rebellion affirment leur opposition à la culpabilisation des consommateurs et consommatrices : « acheter bio ne nous rend pas écolo, essayons l’autoréduction ! »

L’autoréduction est une action militante et collective qui tend à imposer la baisse du prix d’un produit ou d’un service indispensable, voire sa gratuité, pour être accessible à toutes et à tous de manière égalitaire. Consistant à « réquisitionner » des produits dans les magasins, cette action peut être qualifiée par ses détracteurs comme un simple vol.

L’Université de Bordeaux contre la précarité menstruelle des étudiantes

L’université de Bordeaux lance une grande opération de distribution de protections hygiéniques du 9 au 13 mars sur tous ses campus, afin de lutter contre la précarité menstruelle des étudiantes.

Durant toute la semaine, sur les différents sites de l’université de Bordeaux, les étudiantes pourront se servir gratuitement en kit de protections périodiques et pourront également bénéficier des conseils d’étudiantes en service sanitaire, notamment sur les solutions alternatives écologiques : cups, culottes durables, serviettes durables.

Site Bastide > 9 mars
Campus Carreire > 9 au 13 mars
Site de Gradignan > 9 mars
Campus Périgueux > 10 mars
Campus Pessac > 9 au 10 mars
Campus Talence > 11 et 12 mars
Campus Victoire > 9 au 13 mars

Suite à cette distribution, des kits de protections périodiques seront mis à disposition des associations de lutte contre la précarité étudiante de l’université.

Article actualisé le 09/03/2020 à 12h58 : Opération de l'université de Bordeaux
L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Covid-19 : la décrue de l’épidémie s’accélère en Gironde

par Victoria Berthet. 1 310 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La statue de l’esclave Modeste Testas ciblée par un acte de vandalisme raciste ?

par Simon Barthélémy. 1 303 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Autoroute Bordeaux-Arcachon : vers un débat public sur la mise à 2X3 voies

par Victoria Berthet. 1 141 visites. 3 commentaires.
×