Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Six sans-abris confinés au centre d’hébergement d’urgence Domercq
Brèves 

Six sans-abris confinés au centre d’hébergement d’urgence Domercq

par Damien Renoulet.
Publié le 20 mars 2020.
Imprimé le 17 octobre 2021 à 23:46
1 403 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Depuis ce mercredi, six personnes sans domicile fixe sont confinées au centre d’hébergement d’urgence Domercq, géré à Bordeaux par le Groupe SOS Solidarités. Elles ne sont pour l’instant pas diagnostiquées positives au Covid-19.

« Leur confinement a été préconisé pour une durée de 14 jours, dans des chambres individuelles, au sein du centre d’hébergement d’urgence Domercq », explique Sandra Bodin-Ferre, directrice du Pôle Habitat et Action Sociale Gironde du Groupe SOS Solidarités.

Une réorganisation a été immédiatement opérée au sein du personnel, afin de « garantir la sécurité et une hygiène stricte et rigoureuse pour les personnes accueilles et pour les professionnelles du centre », et d’assurer la continuité du service.

Inquiétudes

Le port de masque « est exclusivement préconisé pour les personnes présentant des symptômes, notamment pour les six cas confinés du centre », indique la directrice. Les professionnels « peuvent faire le choix d’en porter un », mais le centre ne fait pas partie des établissements pour lesquels « des commandes publiques sont possibles ».

Cependant, la direction départementale de la cohésion sociale « a entendu notre demande et devrait pouvoir nous livrer ».

Par ailleurs, l’inquiétude est de mise au squat de La Zone libre à Cenon où 4 hommes (3 de 25 ans et un de 44 ans) sont confinés par prévention. Vus par des médecins, ils présentent des symptômes mais n’ont pas été testés, ni diagnostiqués.

La question du suivi et du traitement des sans-abris potentiellement touchés par le Covid-19 est un sujet suivi au plus près par les associations à Bordeaux et ailleurs. Une pétition circule pour réclamer la mise à l’abri d’un public particulièrement exposé. Interrogée ce jeudi sur ce point, la préfète de la Gironde a estimé qu’avec 130 places réservées dans les hôtels, les autorités « ont a de la possibilité » devant elles. « Je n’envisage pas de réquisitionner, mais si j’en ai besoin, je le ferai », a-t-elle ajouté.

L'AUTEUR
Damien Renoulet
Damien Renoulet
J'aime le terrain. Les belles histoires. Les longues enquêtes. Les gens.

En BREF

Une multinationale subventionnée par la Région Nouvelle-Aquitaine dans le viseur des « Pandora Papers »

par Simon Barthélémy. 1 305 visites. 1 commentaire.

Bordeaux Ensemble demande des éclaircissements sur un conflit d’intérêts concernant une élue de la majorité

par Victoria Berthet. 1 102 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Bordeaux, capitale mondiale par intérim de l’économie sociale et solidaire

par La Rédaction. 646 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×