Changeons-nous les idées avec Monsieur Mouche
A tout lire
Des livres écrits par des écrivains du cru, publiés par des éditeurs du cru ou d'ailleurs, sur des thèmes de partout.
A tout lire  Blogs 

Changeons-nous les idées avec Monsieur Mouche

Paru en janvier 2019 aux éditions i, le livre de Jean-Luc Coudray, « Monsieur Mouche, 500 petites histoires impertinentes et spirituelles », réunit ses publications parues dans la revue Le Petit Psykopat illustré. Le recueil est préfacé par Alejandro Jodorowsky.

Nous sommes quelques-uns à considérer Jean-Luc Coudray comme un des écrivains les plus attachants et les plus inattendus qui soient. Il a publié seul ou avec son frère Philippe de très nombreux livres dont le trait le plus constant est qu’ils sont intempestifs. Ils jettent sur notre société un regard décalé et critique, sans avoir l’air d’y toucher ; ils sont à la fois graves, ironiques, méchants sans agressivité, drôles à pleurer. Ils allient l’imagination la plus délurée avec avec une observation sans complaisance des travers de notre monde.

Monsieur Mouche recueille des histoires qui avaient été publiées ici et là, dans des formats plus modestes. 500, ce n’est pas rien. Le genre est difficile. Bien sûr, il ne faut pas les lire à la suite les unes des autres. Il faut les déguster par petites tranches, chaque jour, une dizaine, guère plus. D’autant qu’on aurait vite tendance à croire qu’elle sont simplettes et ne méritent pas qu’on s’y attarde ; ce serait une erreur. La première lecture n’est pas forcément la bonne et il faut savoir y revenir.

Les histoires de Monsieur Mouche sont d’une logique effrayante, lors même qu’elles paraissent absurdes. Il prend les mots au pied de la lettre, il continue de raisonner en l’absence même de toute raison, il se glorifie de se contredire lorsqu’on le prend en flagrant délit de dire tout et le contraire de tout.

Quelques exemples

Amour : Pour éviter de mourir du SIDA, Monsieur et Madame Mouche étaient d’une fidélité exemplaire. « Ils s’aiment » pensaient les gens, alors, qu’en fait, ils aimaient la vie.

La poule : Monsieur Mouche observait une poule en train de couver des œufs. Pourquoi couve-t-elle ses œufs ? lui demanda un enfant. Parce qu’elle les a pondus trop  tôt, répondit Monsieur Mouche.

Connaissance : « Salaud » dit Dieu à Monsieur Mouche. Depuis ce jour, Monsieur Mouche sut que Dieu existait, que l’homme survivait à la mort et que la vie avait un sens.

Nul doute que Monsieur Mouche n’a pas dit son dernier mot. Sur le monde actuel, sur cette décroissance que tous les spécialistes trouvaient inepte, inenvisageable, suicidaire même et qui s’impose à nous sans que nous y soyons préparés, sur cet avant-goût de ce que serait une planète débarrassé de parasite qu’est l’homme, Coudray a encore des choses à dire. Sous quelle forme ? C’est là qu’il est totalement imprévisible et nous réserve des surprises.

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Patrick Rödel
Patrick Rödel
Jadis prof de philo, désormais écrivain à temps presque complet, ne détestant pas la forme courte des billets de blog pour parler littérature et philosophie.

En BREF

Musées et monuments rouvrent progressivement à Bordeaux et sa région

par Simon Barthélémy. 1 467 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Elan de solidarité pour l’atelier Remuménage

par Audrey Gleonec. 1 826 visites. 1 commentaire.

Mérignac prête gratuitement 49 vélos électriques pour le déconfinement

par La Rédaction. 673 visites. Aucun commentaire pour l'instant.