La consommation du gaz hilarant à Bordeaux, une bombe à retardement
Kiosque abonné  Société 

La consommation du gaz hilarant à Bordeaux, une bombe à retardement

Les petites cartouches grises pour siphon à chantilly ont fait leur apparition depuis quelques mois dans les caniveaux bordelais. Une étude de l'Anses dévoilée ce 9 juillet en souligne la dangerosité potentielle et recommande une évolution de la réglementation de cette substance légale qui séduit les plus jeunes.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Eloïse Bajou
Journaliste formée à l’École de journalisme de l'IUT de Tours (EPJT), passée par l'AFP et RFI, photojournaliste au sein du collectif Macadam Press et ex-professionelle de santé dans le social.

En BREF

Coronavirus : inquiétude et dépistage aux Chartrons et au Grand Parc à Bordeaux

par Walid Salem. 34 596 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Les élus évoquent des « craintes » pour Getrag Ford Transmissions à Blanquefort

par Walid Salem. 787 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des affiches anti-Ceta sur les bureaux des députés Marcheurs à Bordeaux

par Théo Uhart. 678 visites. 2 commentaires.