La culture se refait une place cet été dans l’agglomération bordelaise
Culture 

La culture se refait une place cet été dans l’agglomération bordelaise

Au milieu des annulations en pagaille, certains évènements culturels estivaux tentent de se maintenir malgré la crise. Petit panorama non exhaustif de l’agenda culturel bordelais, avec le départ entre autres des Scènes d’été en Gironde et d’Un été à Bordeaux.

La crise sanitaire ne les a pas empêchées d’arriver : les vacances d’été sont là. Enfin diront probablement certains d’entre vous ! Si les départs en vacances sont encore incertains à cause de la situation sanitaire, les évènements culturels ont, eux aussi, entamé leur déconfinement.

Petit tour d’horizon de ce qui vous attend cet été sur la métropole bordelaise et ses alentours.

Le Grand-Parc Rivière enfile sa parure d’été

Depuis le 1er juillet, et jusqu’au 14 août, le Grand-Parc Rivère, en lien avec de nombreux acteurs associatifs et culturels du quartier, vous propose un festival sur le long terme. Chaque mercredi, jeudi et vendredi de l’été sont proposés aux festivaliers et festivalières « concerts, théâtre de rue, danse, one-wo-man-show, performances, jeux, débats, sport », annonce le site de la mairie.

Les évènements sont tous gratuits mais coronavirus oblige, les places sont limitées. Il faut donc vous inscrire via la plateforme Helloasso pour certains d’entre eux.

L’école du cirque de Bordeaux veut vous mettre la tête à l’envers

« Sens Dessus Dessous embarque les spectateurs à l’intérieur d’un globe terrestre où le monde est chaviré, les continents à l’envers et les hémisphères inversés », indique l’école dans la présentation de l’évènement.

Le spectacle verra travailler les élèves acrobates et deux artistes multimédias, Anne Delporte et Stephen Dean, dans ce qu’il promet être « une “oeuvre dans l’oeuvre ”, qui explore le travail de ces deux artistes, mais aussi une synergie fructueuse entre l’art visuel et l’art vivant ».

Trois représentations sont prévues, les 23, 24 et 25 juillet, à partir de 20H. Réservation obligatoire (3 euros) via ce lien.

Ecran Total, le festival qui vous protège de la lumière

N’ayez crainte si vous êtes allergique au soleil ! Le festival Ecran Total se passe dans les salles noires et à la nuit tombée. Musical Ecran, le FIFIB, Ciné-Marges-Club et le cinéma Utopia vous propose, quatre soirs de suite, du 27 au 30 juillet, un mini-festival entre films au cinéma, DJ sets et cinéma en plein air.

Des rencontres avec des cinéastes sont aussi au programme, de même que plusieurs avant-premières, à l’instar du documentaire FABULOUS, que vous pourrez découvrir le dernier soir, en présence de la réaliste Audrey Jean-Baptiste.

Bar et food-trucks vous attendent également Cour Mably, qui partagent avec l’Utopia l’accueil du festival. Plus d’infos et réservation sur l’événement Facebook.

Banzaï Land vous propose un voyage express

Initialement prévu sur un mois complet, le festival Banzaï Land a raccourci son projet pour proposer deux soirées, les jeudi 16 et vendredi 17 juillet. ProleteR vous proposera un DJ set le premier soir et laissera la scène à Jean du Voyage, « beatmaker nomade » le lendemain.

Les artistes CMD+O et Jonas la classe réaliseront, quant à eux, la scénographie. Rendez-vous donc dans la Cour du Crédit Municipal le 16 juillet à 18h, devant le comptoir du bar ou devant la scène.

Le festival Pulsations, le petit nouveau de la scène bordelaise

L’ensemble Pygmalion, en résidence à Bordeaux depuis six ans, a monté dans l’urgence ce nouveau festival. L’idée est née il y a un mois dans la tête de Raphaël Pichon, le directeur du collectif. L’urgence d’une rentrée d’argent « pour préserver Pygmalion et ses dizaines d’artistes » et l’urgence bien sûr « de retrouver la scène ». Raphaël Pichon dit que l’idée s’est imposée « comme une évidence ». Seule une petite partie de l’ensemble de Pygmalion pourra participer, en raison des délais et des règles sanitaires : 15 instrumentistes, une dizaine de solistes et 28 chanteurs du chœur de Pygmalion.

Plusieurs événements sont prévus entre le 23 et le 30 juillet : des opéras, un pastiche et des concerts de musique de chambre, ces derniers gratuits et généralement ouverts à tous. Pour la plupart, les représentations auront lieu dans la Cour Mably.

Les jeudi 30 et vendredi 31 juillet, une immersion au coeur de la base sous-marine est prévue avec une expérience inédite que présente Raphaël Pichon :

« Nous allons éclater le chœur, pour permettre au public de vivre une expérience immersive, de savoir ce que c’est d’être au milieu du chœur. Grâce à l’accoustique particulière du lieu, en alcôves, c’est tout à fait possible. Le tout sera sublimé par une création lumière de Bertrand Couderc, pour accompagner l’expérience sensorielle. »

Plusieurs tarifs existent, de gratuit à 25€. La billetterie est disponible ici, et le directeur assure que les distances de sécurité sanitaire seront respectées avec une place d’écart entre chaque groupe ayant réservé.

Enfin, le département propose une sélection resserrée de ses Scènes d’été en Gironde. Des événements ont lieu tout l’été dans l’ensemble du département. Pour plus d’infos, vous pouvez vous rendre sur l’agenda des Scènes d’été. Le 16 juillet à 18h, au Grand Parc, dans une représentation interactive nommée « Exil, rites, parades », « des demandeurs d’asiles témoins et acteurs de leur histoire » partageront leurs histoires à travers la danse et le slam et bien d’autres formes artistiques.

L'AUTEUR
Théo Uhart
Pousse de journaliste venu faire quelques racines à Rue89 Bordeaux pour grandir. Etudiant à Sciences Po Lyon et au CFJ.

En BREF

Coronavirus : inquiétude et dépistage aux Chartrons et au Grand Parc à Bordeaux

par Walid Salem. 34 534 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Les élus évoquent des « craintes » pour Getrag Ford Transmissions à Blanquefort

par Walid Salem. 745 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des affiches anti-Ceta sur les bureaux des députés Marcheurs à Bordeaux

par Théo Uhart. 650 visites. 2 commentaires.