Le plein d’idées de sortie pour la rentrée à Bordeaux
Culture 

Le plein d’idées de sortie pour la rentrée à Bordeaux

actualisé le 24/08/2020 à 12h03 : Ajout des Tropicales by Sofilm, festival de ciné en plein air

Malgré les contraintes et incertitudes liées à l’épidémie de Covid-19, plusieurs événements culturels sont au programme en cette fin d’été. Cinéma, musique, théâtre, conférences… voilà de quoi terminer ses vacances et attaquer sa rentrée en douceur.

L’épidémie de Covid-19 et le confinement ont provoqué l’annulation de divers événements estivaux, la jauge des 5000 personnes empêchant ensuite certains d’entre eux, notamment des festivals, de se dérouler. En cette fin d’été, et à la veille de la rentrée 2020, l’agenda culturel est loin d’être vierge de propositions.

Dans le respect des règles sanitaires, elles n’attendent que vous pour venir danser, s’engager ou se cultiver. Voici un petit panel de rendez-vous.

Aux Vivres de l’art, un open air dansant

Le 22 août à partir de 14h et jusqu’à minuit, la musique résonnera aux Vivres de l’art. Organisé par la Croix Jaune, ce collectif électronique bordelais vous a concocté un plateau avec Damon Jee pour du disco, Baron pour des proses de house, mais également du rock avec Th da freak ou encore Litlle Jimi. Réservations via ce lien.

La saison estivale des Vivres de l’art se poursuit le jeudi 27 août avec un afterwork musical, le 2 septembre avec Motus (théâtre) et le 3 septembre avec un un ultime apéro musical indie-rock-garage.

Les Tropicales, un week-end de ciné en plein air

Les Tropicales by Sofilm, le magazine ciné du groupe So Press, reviennent pour une édition « Hors Saison » de ce festival (dont la quatrième édition devait se tenir en juin), du 27 au 29 août prochain.
 
Il débutera le jeudi 27 août avec son « Ciné Karaoké géant qui permet à tous et toutes de chanter sur les tubes qui ont marqué le 7e art ». Les deux soirées plein air suivantes sont consacrées à la thématique de l’espace avec les projections de Gravity de Alfonso Cuaron et Alien de Ridley Scott.

Gratuites, les trois soirées se tiendront dans le jardin de la Mairie de Bordeaux, à partir de 22h. Plus de renseignements ici.
 

De l’impro top chrono

Improviser trente pièces de théâtre en moins de 60 minutes, c’est un défi qui se déroule chaque soir à 21h15 au café théâtre de l’Improvidence à Bordeaux.

« Les comédiens enchaînent les improvisations explorant tous les genres et toutes les techniques théâtrales » indique le descriptif de cet événement. Une seule règle : les trente improvisations doivent être réalisées avant le temps écoulé.

Les prochaines séances auront lieu les 27, 28 et 29 août pour un tarif de 16 euros. Informations et réservations à retrouver sur le site internet.

Une nuit animée au musée

Le soir du 3 septembre, Delphine Delas et Nicolas Louvancourt créeront un mapping lumineux inédit, en projetant ces scènes d’intérieur à grande échelle, sur les façades du musée des Beaux-Arts et de l’Hôtel de Ville, côté jardin. 

Delphine Delas et Nicolas Louvancourt (DR)

De 20h30 à 22h30, des visites flash dans le musée vous permettront de vous immerger dans l’atmosphère des peintures d’intérieur de la collection du musée. Entrée libre (jauge régulée) et port du masque obligatoire. Plus de renseignements sur le site du musée.

Célébrer la fête nationale du Brésil à Bordeaux

Le 5 septembre de 16h30 à 23h30 au Solztice by Baracajou, rue des Terres de Bordes, venez célébrer le Brésil, deux jours avant sa fête nationale. Cet événement s’inscrit dans le cadre d’un Été à Bordeaux, propose de découvrir ce pays d’Amérique Latine autour de sa culture culinaire, de sa musique et de ses danses (forro, samba…). Cette soirée est organisé par Label Machine.

(DR)

Musical écran, quand le cinéma explore le son

La sixième édition du festival international de documentaires musicaux se déroulera du 6 au 13 septembre à l’Utopia. Soit huit jours d’évasion et plus de 25 films pour tous les mélomanes.

Organisé par Bordeaux Rock, ce festival se veut éclectique. Si Le documentaire « A dog called money », sur le périple de la rockeuse PJ Harvey dans les quartiers déshérités du Kosovo, d’Afghanistan et de Washington, affiche déjà complet, on pourra se consoler avec « Billie » (sur la vie de Billie Holiday), « French game, une histoire du rap français », ou encore « Daho par Daho ». Deux soirées dansantes seront également au menu dans la cour Mably.

A partir de 4,50€ la séance. Des pass pour plusieurs films sont disponibles sur le site de l’événement.

Au Rocher de Palmer, lors d’une présentation de la primatologue Sabrina Krieff à Climax (SB/Rue89 Bordeaux)

Climax, une 6e édition de Re-Générations

C’est une édition très particulière de Climax qui se tiendra du 10 au 20 septembre à Darwin en raison de la crise sanitaire. Il n’y aura en effet pas de concerts cette année, même si de la musique sous forme de show case sera cependant au programme.

Les organisateurs ont décidé de consacrer cette sixième édition aux conférences et débats auxquels participeront des personnalités reconnues dans de nombreux domaines : Matthieu Ricard, moine bouddhiste, traducteur officiel du Dalaï-Lama ; mais aussi Yaël Naïm, chanteuse ; Alexis Tiouka, juriste guyanais ; Guillaume Néry, champion du monde d’apnée…

Citons aussi la jeune Adelaïde Charlier, coordinatrice francophone du mouvement Youth For Climate, qui a récemment obtenue le prix d’ambassadrice de conscience par Amnesty International pour sa lutte face au gouvernement belge. L’actualité du festival est à suivre sur sa page Facebook et son site internet.

Uppercut, de la musique sur le ring

Ce festival est dédié aux musiques expérimentales et improvisées en lien avec d’autres disciplines : cinéma, installation, performance, danse… Sa deuxième édition se déroulera du 17 au 19 septembre aux Marches de l’été, un théâtre du Bouscat, et à la Fabrique Pola.

Dans « Je me colle, je me cache, je disparais », Camille Auburtin écrit le récit filmique de sa relation à sa grand-mère, Micheline Auburtin danseuse classique professionnelle, atteinte de la maladie d’Alzheimer. Trompettiste Thimotée Quost improvise avec son instrument une « poésie électroacoustique à l’architecture animale ».

Une partie des recettes sera reversée au collectif Bienvenue, au profit de l’ONG SOS Méditerranée. Réservations sur le site du festival.

Festival Le Maquis, l’Afrique en fête aux bords de la Garonne

C’est sur la rive droite que ça se passe, à la Guinguette Chez Alriq, le 19 et 20 Septembre. L’association bordelaise Kélé porte ce « festival africain engageant » fait de concerts mais également d’expo d’arts visuels et de conférences avec des citoyens engagés.

Au programme : un concert de ONIPA, un groupe issu de la scène afro-électro londonienne, un DJ set, mais aussi Radio Kélé, plateau de rencontre en live et en public afin de communiquer et de débattre sur des sujets touchant au continent Africain et à sa diaspora. L’entrée du samedi soir est de 8€, le dimanche est gratuit. Rendez vous sur la page Facebook.

(DR)

Les journées du patrimoine en son et lumière

Le 19 septembre de 21h à minuit, Novelty Bordeaux et Bimotep s’associent pour faire découvrir aux spectateurs l’Abbatiale Sainte-Croix sous un autre angle.

Des projections et des sons viendront habiller l’église Saint-Croix. Bimotep est une start up spécialisée dans la modélisation numérique 3D des bâtiments historiques. Novelty Bordeaux est spécialisé dans les métiers de l’image, du son et des lumières. Un spectacle visuel et auditif gratuit à la découverte de ce monument bordelais.

L'AUTEUR
Anne-Sophie Estruch

En BREF

Expulsion des occupants du squat de la rue Gravelotte à Bordeaux

par Walid Salem. 7 500 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le gaz hilarant bientôt interdit aux mineurs à Bordeaux ?

par La Rédaction. 1 088 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’édition 2020 du Fifib, chamboulée par la crise, se tient du 14 au 19 octobre

par La Rédaction. 322 visites. 1 commentaire.