Les fleurs locales ne demandent qu’à pousser en Gironde
Ecologie  Economie  Kiosque abonné 

Les fleurs locales ne demandent qu’à pousser en Gironde

Alors que 80% des fleurs vendues en France sont importées, un collectif tente de développer une horticulture locale et écolo, en lien avec les préoccupations issues notamment de la crise sanitaire. Dans la région, plusieurs jeunes productrices et fleuristes se sont lancées sur ce créneau du "slow flower", qui attire de plus en plus de consommateurs.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Claire Mayer et Simon Barthélémy

En BREF

L’édition 2020 du Fifib, chamboulée par la crise, se tient du 14 au 19 octobre

par La Rédaction. 299 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le conseil d’État n’interdit pas certaines chasses traditionnelles

par Céline Belliard. 3 609 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Khuzama, Syrienne d’Alep, en cuisine au Garage Moderne

par Walid Salem. 798 visites. Aucun commentaire pour l'instant.