Le CIVB porte plainte contre Alerte aux Toxiques pour « dénigrement » à l’égard des vins de Bordeaux
Brèves 

Le CIVB porte plainte contre Alerte aux Toxiques pour « dénigrement » à l’égard des vins de Bordeaux

Le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux réclame notamment 100 000 €. L’association Alerte aux Toxiques lance une cagnotte pour couvrir les frais de défense.

À la suite de la publication des analyses de 22 vins (dont 20 bordelais) certifiés Haute Valeur Environnementale (HVE) révélant des résidus de pesticides, le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) a déposé une plainte pour « dénigrement collectif à l’égard de la filière des vins de Bordeaux » contre l’association Alerte aux Toxiques et sa porte-parole, Valérie Murat.

Dans cette publication qui date du 15 septembre 2020, Alerte aux Toxiques accusait la certification HVE d’être « un leurre puisqu’elle n’interdit pas les pesticides de synthèse » et qualifiait l’engagement du CIVB en faveur du label de « greenwashing, cet écoblanchiment est un procédé de marketing utilisé dans le but de se donner une image de responsabilité écologique trompeuse ».

Audience sous 8 jours

En saisissant la présidente du Tribunal de Libourne qui a signé une ordonnance le 19 octobre, le CIVB réclame « une somme de 100 000 euros en réparation du préjudice collectif subi à raison de ce dénigrement » et l’interdiction de diffusion de « ces documents et des propos dénigrants qu’ils recèlent » sur le site de l’association et ses comptes Facebook et Twitter, ainsi que les comptes de sa porte-parole.

A ces réclamations, s’ajoutent diverses injonctions et sommes annexes exigées qui poussent Alerte aux Toxiques à lancer une cagnotte pour couvrir les frais de sa défense estimés à 8500€.

« Ce coût considérable représente en revanche l’occasion de marquer un précédent face à la toute-puissance d’un lobby » commente un communiqué de l’association qui voit dans cette plainte « la preuve de la volonté du CIVB de censurer et de faire taire définitivement toute voix qui viendrait contredire leur discours ». 

L’audience est fixée au 29 octobre devant le Tribunal judiciaire de Libourne.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Revue Far Ouest en quête de 1000 souscriptions pour « continuer à exister »

par La Rédaction. Aucun commentaire pour l'instant.

Mort de Daniel Cordier, Bordelais, grand résistant et secrétaire de Jean Moulin

par Simon Barthélémy. 274 visites. 3 commentaires.

Vers la mise en examen de quatre ados pour apologie du terrorisme après les tags au Bouscat

par Simon Barthélémy. 1 183 visites. 1 commentaire.