Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
52 projets retenus dans le cadre du premier budget participatif de la Gironde
Brèves 

52 projets retenus dans le cadre du premier budget participatif de la Gironde

par La Rédaction.
Publié le 2 décembre 2020.
Imprimé le 06 décembre 2021 à 09:53
738 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Les projets qui seront financés par le premier budget participatif du département de la Gironde, avec pour thème la résilience, ont été révélés ce mardi. « C’est un pari réussi » pour Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde, qui a dévoilé la liste des 52 propositions retenues parmi les 214 déposées. Celles-ci vont bénéficier de l’enveloppe de 700 000 euros et seront réalisées dans les deux ans à venir.

Après 32 034 votes des Girondins, 3 projets se sont retrouvés en haut de la liste. En premier, « La route du plastique : nettoyons les littoraux », suivi de « Pour un territoire hérisson-friendly » et « Lieu de vie dédié au réemploi et à la réparation ».

Nettoyage du littoral

Celui qui se trouve en haut du podium est porté par l’association bordelaise 4P Shore & Seas. « La route du plastique » est une marche de longue durée et en autonomie le long du littoral girondin afin de collecter et recycler les déchets qui la polluent.

L’aide qui lui est allouée, 8 561€, permettra de financer la troisième édition de cette initiative qui en a connu déjà deux. La première en 2019, 400 kilos de déchets avaient été ramassés sur plus de 260 kilomètres de plages parcourus à pieds entre la Pointe du Grave au Verdon et la plage du VVF à Anglet. La deuxième édition a atteint les 700kg de déchets. Tous les déchets sont par la suite recyclés. Et des prélèvements ont été effectués pour des analyses selon un protocole dédié avec les laboratoires EPOC de l’Université de Bordeaux et LIENSs de l’Université de la Rochelle.

« Le budget participatif nous permettra de financer intégralement la construction du chariot, avec des matériaux durables et d’origine française. Un bon chariot est capital pour que nous puissions continuer notre mission de dépollution des littoraux et de sensibilisation du public » précise l’association.

Lors de la deuxième édition, le ramassage avait été effectué avec une chariot réalisé intégralement en bambou avec le soutien de partenaires privés.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Trois immeubles, dont un risquant de s’effondrer, évacués à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 285 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un sapin en verre, des illuminations LED et des animations gratos pour Noël à Bordeaux

par Victoria Berthet. 3 194 visites. 5 commentaires.

Covid-19 : l’épidémie s’emballe en Gironde, le port du masque de nouveau obligatoire à Bordeaux

par Victoria Berthet. 1 925 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×