Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Le bureau de l’Assemblée nationale refuse de lever l’immunité du député Simian
Brèves  Société 

Le bureau de l’Assemblée nationale refuse de lever l’immunité du député Simian

par La Rédaction.
Publié le 10 décembre 2020.
Imprimé le 06 mai 2021 à 21:53
1 665 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Dans le cadre d’une enquête pour harcèlement, le parquet de Bordeaux avait demandé la levée de l’immunité parlementaire de Benoît Simian.

Le bureau de l’Assemblée nationale a rejeté ce mercredi 9 décembre la demande du parquet de Bordeaux de lever l’immunité parlementaire de Benoit Simian. La justice, dans le cadre d’une enquête pour violences et harcèlement envers son ex-épouse, voulait entendre le député girondin.

Cette demande du parquet était l’unique moyen d’aboutir à une garde à vue et une audition plus approfondie, voire à une confrontation entre les deux parties. Les accusations portées à l’encontre du député font l’objet d’une enquête menée par la gendarmerie de Lesparre et entrent dans le cadre d’une procédure de divorce « hautement contentieuse » entamée en avril 2020.

Sphère privée

A la presse, Soraya Simian avait fait état d’intimidations régulières : blocage de son parking, coupure de gaz ou d’eau… De son côté, le député condamnait « fermement les articles à charge » et déclarait en octobre dernier avoir également déposé plainte le 20 avril 2020 contre son ex-épouse pour violences conjugales, s’estimant « la seule victime » de cette affaire.

Suite au refus de levée d’immunité parlementaire, Benoît Simian exprime sa satisfaction sur son compte twitter :

« Comme de nombreux Français, j’ai demandé le divorce. La stratégie de mon ex-épouse est d’en faire une affaire politique. […] Il convient maintenant que cette affaire retourne là où elle aurait dû rester, dans la sphère privée. »

https://twitter.com/BenoitSimian/status/1336736940222189571
L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Les très petites entreprises touchées par la crise sont attendues au « guichet unique » de Bordeaux

par Walid Salem. 482 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La mort inexpliquée d’un détenu au centre de rétention administrative de Bordeaux

par Kenza Soares El Sayed. 1 233 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Deux militants d’Extinction Rebellion blanchis après avoir « repeint » les vitrines de la Société Générale

par Victoria Berthet. 475 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×