Média militant pour une info de proximité
Média militant pour une info de proximité
« Perversus », à lire pendant un enième confinement
A tout lire
Des livres écrits par des écrivains du cru, publiés par des éditeurs du cru ou d'ailleurs, sur des thèmes de partout.
A tout lire Blogs 

« Perversus », à lire pendant un enième confinement

par Patrick Rödel.
Publié le 15 février 2021.
Imprimé le 23 juillet 2021 à 23:16
1 343 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Claude Froidmont est le pseudonyme d’un professeur de Lettres à Bordeaux. Perversus est son deuxième livre.

Nous avions rendu compte, ici-même, du très joli récit que Claude Froidmont nous avait donné des mois qu’il avait passés à Malagar, habitant solitaire de la vieille maison mauriacienne qu’il faisait, le jour, visiter (Chez Mauriac à Malagar, Les impressions nouvelles éd.). Claude Froidmont est né à Liège ; il vit et enseigne dans un collège girondin.

Il nous revient avec un roman, Perversus ou l’histoire d’un imprimeur liégeois au temps des Lumières (publié chez Weyrich qui est une maison d’édition belge).

Imprimeur

Un roman picaresque et par son volume et par le foisonnement des histoires adjacentes autour de l’axe principal que constituent les métamorphoses de Guillaume Roosen, petit employé d’un imprimeur liégeois, orphelin de père, soumis à une mère qui ne cesse de le châtrer dans ses désirs d’émancipation, marié, sans très bien savoir ce qu’il doit faire pour que le mariage soit consommé, à une triste copie de sa mère, en un aventurier coureur de filles, piétinant allègrement les conventions sociales, fasciné par les idées qui président à l’Encyclopédie, taraudé par le désir d’écrire.

Un roman parce qu’ « il n’y avait que cela. C’était ce qui convenait à Guillaume. C’était là qu’on pouvait tout dire ». (p. 280)

Il y a, sur le désir d’écrire, les ruses pour n’y pas céder, les folies qu’il engendre quand on s’y laisse aller entre exaltation et dépréciation, surestimation et dénigrement des pages vraies qui sortent du cœur même de Claude Froidmont. Pour ce qui est des imprimeurs/éditeurs, aussi, leur complaisance face à la médiocrité, à la nullité de ceux qui les payent, la transposition avec les déboires que nous connaissons est flagrante.

Guillaume se fera imprimeur pour que paraisse son œuvre, Histoire de Guillaume et Perversus, ce texte qui l’accompagne depuis le début et qui est la prémonition du travail des Encyclopédistes.

Rage d’écrire

Claude Froidmont nous donne une reconstitution très vivante du contexte historique et social de ce XVIIIe siècle, une description fidèle du foisonnement d’idées et de sentiments contradictoires, jusqu’au cœur même de ses personnages, qui est la marque des périodes de grands changements. L’époque n’est plus aux intrigues simples quand couvent les forces qui vont bouleverser l’Europe. Guillaume a beau tarder à découvrir plaisir et lucidité, il se rattrape, sans qu’on perçoive toujours comment il va parvenir à se sortir des mauvais pas où il s’engage. Il a, pour le tirer d’affaires, quelques présences tutélaires et paternelles qui veillent sur lui. Et le lecteur se laisse prendre à ce tourbillon d’événements, entraîné par le style même de Froidmont dont l’élégance s’adapte au mieux à l’esprit du temps.

« Guillaume pardonnait tout et à tous. Il se sentait aussi vivant que quand son père le regardait faire ses devoirs, dans le silence de son recueillement. Cette admiration le remplissait d’assurance et de dignité, et elle le  portait, aujourd’hui encore, à croire à l’impossible.

Imprimeur et écrivain, voilà ce qu’il était, voilà ce qu’il serait pour toujours. Et il y aurait un grand livre, bientôt, qui donnerait un prolongement à son rêve. Et on l’accueillerait, à bras ouverts, à Paris, pour ce qu’il était. »

La rage d’écrire est bien la ligne directrice de ce livre.

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Patrick Rödel
Patrick Rödel
Jadis prof de philo, désormais écrivain à temps presque complet, ne détestant pas la forme courte des billets de blog pour parler littérature et philosophie.

En BREF

Des Bordelais descendent dans la rue contre l’élargissement du pass sanitaire

par Emma Druelles. 1 003 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Bordeaux augmente les impôts sur les résidences secondaires

par Victoria Berthet. 6 835 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Vaccination obligatoire : après un tweet aux relents complotistes, le député LFI Loïc Prud’homme s’exprime

par Victoria Berthet. 3 277 visites. 2 commentaires.
×