Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Covid-19 : trois premiers cas de variant indien révélés en Nouvelle-Aquitaine
Brèves 

Covid-19 : trois premiers cas de variant indien révélés en Nouvelle-Aquitaine

par Simon Barthélémy.
Publié le 30 avril 2021.
Imprimé le 27 octobre 2021 à 02:47
1 397 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Sur les cinq premiers cas de contamination au variant indien en France, trois ont été détectés à Bordeaux et dans le Lot-et-Garonne, et d’autres personnes de leur entourage sont positives, annonce ce vendredi l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine (ARS).

« Ces trois patients vont bien, sont très peu symptomatiques, et n’ont pas de forme grave » de la Covid, a déclaré Benoît Elleboode, son directeur général, qui considère « la situation maîtrisée », grâce à la mise en quarantaine des cas contacts et l’absence de cluster.

Un couple vivant près de Villeneuve-sur-Lot s’est avéré positif après avoir voyagé en Inde à la fin du mois de mars. Mais il avait fait escales dans plusieurs pays avant de revenir en France, où la jeune femme a été testée positive le 9 avril.

Un séquençage réalisé par le CHU de Toulouse a alors permis de détecter pour la première fois sur le territoire français le variant B.1.617, dit indien. Deux autres personnes de leur entourage, dont leur enfant, sont sous surveillance.

Benoît Elleboode, directeur général, et Patrick Dehail, conseil médical de l’ARS Nouvelle-Aquitaine (SB/Rue89 Bordeaux)

« Contrôle systématique »

A Bordeaux, un jeune adulte qui s’était rendu en Inde pour son travail a été testé le 25 avril après avoir déclenché quelques symptômes du coronavirus. Le CHU de Bordeaux a confirmé ce vendredi matin qu’il était bien atteint du variant indien. Ce pourrait être le cas de quatre autres cas contacts testés positifs, pour lesquels le séquençage est en cours.

Le variant indien est suspecté d’être plus transmissible, y compris auprès de personnes immunisées ou vaccinées. Mais ce n’est pas le cas des trois patients contaminés dans la région, sur les cinq repérés pour l’heure en France, n’apportant ainsi aucune information sur les phénomènes de résistance aux vaccins ou de recontamination.

« Nous n’avons aucun élément qui nous permet aujourd’hui de nous inquiéter, estime donc Benoît Elleboode. Notre dispositif permet de repérer les personnes qui sont revenues d’Inde avant les mesures de contrôle systématique et aussi pour celles qui reviennent d’Inde aujourd’hui ».

Il ajoute que « le lien de causalité n’est pas établi entre ce variant indien et la flambée du nombre de cas en Inde », où le variant anglais est majoritaire dans les principaux foyers de l’épidémie de ce pays, qui fait face à une deuxième vague dévastatrice.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

L’exercice d’évacuation près de la centrale nucléaire du Blayais, « une mauvaise plaisanterie »

par La Rédaction. 519 visites. 2 commentaires.

Inauguration de la place Gambetta : nouvelle polémique entre la mairie et l’opposition

par La Rédaction. 3 175 visites. 2 commentaires.

Rado, le nouveau tiers-lieu Wanted en projet aux Bassins à Flot

par Victoria Berthet. 3 154 visites. 1 commentaire.
×