Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Le député Loïc Prud’homme contrôlé après une mobilisation pour le climat
Brèves  Politique 

Le député Loïc Prud’homme contrôlé après une mobilisation pour le climat

par La Rédaction.
Publié le 7 avril 2021.
Imprimé le 23 avril 2021 à 06:57
1 803 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le député insoumis de Gironde a été brièvement empêché de rejoindre l’Assemblée nationale. Il venait d’apporter son soutien à une mobilisation contre le projet de loi Climat et Résilience, discuté par les parlementaires ce mercredi après-midi.

« Scandale » écrit Loïc Prud’homme sur les réseaux sociaux alors qu’il est empêché de rejoindre l’Assemblée nationale le temps d’un contrôle d’identité. Vidéo à l’appui, le député insoumis de Gironde s’insurge pour le non-respect de l’article 26 de la Constitution : « Aucun membre du Parlement ne peut être poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé à l’occasion des opinions ou votes émis par lui dans l’exercice de ses fonctions. »

« Les policiers m’empêchent d’entrer dans l’Assemblée Nationale ! écrit le député. Ma seule faute : avoir soutenu des jeunes qui se mobilisent pour le climat, à deux pas de l’Assemblée […]. C’est une HONTE, Monsieur le préfet Lallement ! »

https://twitter.com/PrudhommeLoic/status/1379792848955056128

L’élu girondin a reçu le soutien d’un autre député, l’écologiste (ex LREM) Matthieu Orphelin, ainsi que celui de David Cormand, député européen et ancien patron d’EELV. Ce dernier rappelle que « la libre circulation des parlementaires – qui plus est dans l’exercice manifeste de leur mandat – n’est pas un privilège », mais « un des fondamentaux de notre Démocratie ».

« Le zèle de ces policiers n’est pas un abus contre un Député, c’est une agression contre notre Constitution » a-t-il commenté.

« Répression pesante »

Loïc Prud’homme avait rejoint un peu plus tôt un groupe de jeunes place Herriot à Paris, avant de se rendre à l’Assemblée nationale où est débattu le projet de loi Climat et Résilience.

« Il y a un nombre de jeunes assez important qui est venu débattre avec les parlementaires sur ce projet de loi » écrit dans un autre post le député de Gironde, s’insurgeant au passage contre la présence des forces de l’ordre :

« C’est une manifestation déclarée depuis 10 jours, ils sont là non-stop depuis plus d’une semaine et le préfet Lallement envoie les forces de l’ordre pour disperser au prétexte de “motifs sanitaires” […]. Je soutiens non seulement l’initiative des jeunes sur cette question du climat mais surtout face à la répression qui commence à être un peu pesante pour tout le monde ! »

Après avoir présenté sa carte de parlementaire, le député a pu regagner l’Assemblée nationale.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Après l’expulsion du Volcan, l’agence immobilière porte plainte pour harcèlement et diffamation

par La Rédaction. 1 238 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le député Loïc Prud’homme contrôlé après une mobilisation pour le climat

par La Rédaction. 1 803 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un incendie criminel ravage les cabanes des sans-abri quai Sainte-Croix

par La Rédaction. 920 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×