Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Le land art se dévoile en  balades dans les Landes et en Gironde
Culture  Vie pratique 

Le land art se dévoile en balades dans les Landes et en Gironde

par Audrey Gleonec.
Publié le 3 avril 2021.
Imprimé le 22 avril 2021 à 21:36
1 010 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Visites libres ou guidées, parcours avec jeux, ou chasse aux œufs, les Jardins Land Art offrent une alternative culturelle à la simple promenade en nature. Il existe autour de Bordeaux quelques lieux où l’art semble prend racine, dans des friches comme les Parenthèses à Saint-Louis-de-Montferrand, dans des vignobles de Pessac-Léognan ou dans les Landes, à l’instar de la Forêt d’art contemporain. Voici quatre idées de sortie dans ces véritable musées à ciel ouvert, des lieux immersifs donnant à vivre des expériences inattendues.

1 – Des Passerelles vers la biodiversité ordinaire

Pour les artistes, comme Julien Mouroux, inscrire son œuvre dans la nature ou travailler, sculpter cette nature, révèle une volonté d’attirer l’attention sur des questions écologiques. Ce Bordelais, artiste plasticien ascendant paysagiste, signe Passerelles, une œuvre réalisée dans le cadre de L’art dans la ville, un programme d’art public de Bordeaux Métropole.

Le Land Art, c’est quoi ?

A la fin des années 1960 l’art sort des galeries pour se confronter à la nature et à ses immensités, il peut être appelé parfois Art Environnemental ou Art Ecologique. Les œuvres, éphémères ou pérennes, intègrent le lieu qui les accueille et sont en perpétuelle évolution sous l’influence des éléments naturels. Seules des photographies ou vidéo survivent à ces installations qui s’inscrivent dans le paysage, voire le modifient. Faites de terre, bois roches, ou encore végétaux, elles intègrent des éléments de l’environnement où elles se trouvent.

Passerelles est installée sur une friche. Un terrain anciennement bâti qui a été préempté par Bordeaux Métropole pour la création artistique. Julien Mouroux essuie les plâtres puisqu’il est le premier à investir les lieux. La parcelle lui a été mise à disposition pour un an. Un autre artiste Land art, issus du Bordelais également, lui succèdera ensuite. Œuvre éphémère, Passerelles, a donc vocation à être démontée passé juin prochain. 

Pour ce travail, l’artiste a investi une des Parenthèses de Saint-Louis-de-Montferrand, sur les bords de Garonne. Tressage en lames de bambou, cette création Land Art valorise la biodiversité ordinaire des lieux. 

Passerelles, à la Parenthèse Saint-Louis. (JB Mengès/DR)

Julien Mouroux se passionne pour les plantes invasives. Ainsi l’artiste se fait plaisir avec des matériaux naturels, trouvés sur place. Des bambous, ronces, ou encore faux sureaux, dessinent des sortes d’encorbellements de verdure. Les installations sont une invitation à regarder autrement cette biodiversité ordinaire, explique Julien Mouroux : 

« Avec Passerelles, l’idée c’est de mettre un coup de projecteur sur des plantes du milieu urbain qu’on ne regarde plus et que l’on considère simplement comme invasives. Elles abrite en réalité une grande biodiversité. » 

Située au niveau du 143/145 avenue de la Garonne à Saint-Louis-de-Montferrand, ce parcours Land Art se visite librement et gratuitement.

2 – Grand cru, œuvres d’art et forêt des sens

Martillac offre une expérience unique dans le paysage viticole bordelais. Il s’agit du Domaine de Caudalie, attenant au Château Smith Haut-Lafitte, un grand cru de Pessac-Léognan. Dans une forêt aménagée de 10 hectares, un parcours (payant) se visite sur rendez-vous et peut-être assorti d’une dégustation au château.

Un sentier y chemine d’œuvre en œuvre, chacune évoquant l’un des cinq sens. Ce parcours artistique et poétique réunit les créations d’artistes locaux, majoritairement bordelais, issus des Beaux-Arts ou passés par la Fabrique Pola. On peut ainsi voir le « Vortex » de Guillaume Segond et Vincent Durante ou encore « l’île aux Sons » de José Le Piez.

Les artisans du domaine ont mis leur savoir faire à disposition des artistes.

« Nous pensons que dans nos chais, notre ferme aux chevaux, notre tonnellerie ou nos vignes, nos artisans pratiquent une forme d’art, expliquent Daniel et Florence Cathiard, les propriétaires du Domaine. D’ailleurs, ils ont adoré être associés au projet et ne cessent d’aider les artistes à installer leurs œuvres. Jeu de mot mis à part, dans l’agriculture on peut voir “culture” et dans esthétique, il faut voir “éthique”. »

Dans ce véritable musée à ciel ouvert, toutes les œuvres sont exposées aux éléments naturels et vivent en harmonie avec l’environnement ou, au contraire, en opposition créatrice. Elles se patinent sous l’influence des éléments naturels.

Les Sources de Caudalie – Château Smith Haut-Laffite, 33650 Martillac / 0557831122
Parcours Land Art, La forêt des Sens, ouvert 7 jours/7 de 10h à 18h
Se présenter à la boutique du Château pour retirer les clés du parcours. Prévoir de démarrer la visite 1h30 avant la fermeture
18€ par personne (avec dégustation de vins)
Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans

3 – Un jardin odorant et millésimé

Plus confidentiel, mais tout aussi immersif, le Jardin Millésimé est également installé sur un domaine viticole, celui du Château Larrivet Haut-Brion à Léognan. 

Situé en contrebas du château il surprend par ses alignements de piquets rouges qui s’étalent sur 4000m2 et font référence aux piquets de vignes. Ici cependant pas de vignes, ni de raisins mais pas moins de 15000 vivaces et graminées.

Les senteurs et les couleurs évoquent les notes aromatiques des vins de la propriété. La menthe orange et les fleurs ananas rappellent par exemple les arômes du cépage sémillon. En été la dominante de fleurs rouges, les graminées pourpres, les cassissiers, les mûriers et les framboisiers nous amènent sur les notes aromatiques des vins rouges de la propriété.

C’est donc dans une joyeuse confusion des sens que le promeneur fait l’expérience de la découverte des différents cépages du domaine. 

Jardin d'Ivresse-Château Larrivet
Vue d’ensemble du jardin d’Ivresse, aménagé par la paysage et scénographe Soline Portman. (DR)

Emilie Gervoson, la fille des propriétaires du Château Larrivet est à l’origine de ce jardin.  Pour le réaliser elle a fait appel à la scénographe et paysagiste Soline Portman. Créé en 2013, il vient de recevoir le label des « Jardins Remarquables ».

Emilie Gervoson souhaite cependant faire vivre davantage ce lieu. Un parcours à énigmes destiné aux enfants verra bientôt le jour. Une exposition réalisée en partenariat avec un photographe est également en cours de réalisation. Emilie Gervoson souhaite en effet attirer l’attention sur la biodiversité du domaine : 

« Si l’on prend le temps de s’y attarder il s’y passe plein de choses. On peut y rencontrer des chevreuils, et toutes sortes d’oiseaux. Il y a une biodiversité d’une grande richesse. » 

En attendant, et à l’occasion du week-end de Pâques, dernier moment de liberté avant une nouvelle de période de confinement, elle a mis en place une chasse aux œufs. Sur réservation celle-ci  concilie plaisir et respect des contraintes sanitaires. A l’arrivée les enfants se verrons remettre un sachet de chocolats et les parents seront invité à une découverte accords vin et chocolats. 

 « On a réfléchi à tout cela car les gens ont besoin de nature, besoin de sortir. Le jardin Millésimé invite à vivre un moment de liberté. C’est l’occasion de flâner, de s’oublier, » souligne Emilie Gervoson.

Le Jardin Millésimé : Château Larrivet Haut-Brion, 84, avenue de Cadaujac à Léognan / 0556647551
Pâques : chasse aux œufs sur réservation.

4- La forêt d’art contemporain

Les Trois sans nom de Sébastien Vonier, est l’une des créations que l’on peut observer dans ce temple du Land art, créé en pleine forêt des Landes. Sculpture fantomatique, qui apparaît au milieu des bois. Étrange scène où des sentinelles indéfinissables se rassemblent autour d’un foyer imaginaire et l’attisent comme une réserve inépuisable de forces et de possibilités.

Trois sans nom, de Sébastien Vonier, œuvre située à Salles. (DR)

En tout ce sont pas moins de 22 œuvres qui ont été disséminées au cœur du Parc Naturel des Landes de Gascogne. Depuis 2009, la Forêt d’art contemporain « a pour objectif de créer en milieu rural un véritable outil de production et de diffusion d’art contemporain sous la forme d’un itinéraire régional ».

Installées en extérieur, elles proposent un itinéraire culturel. Ainsi Le Miroir d’horizon à Audenge, La Ronde des Ombelles à Pompéjac, ou encore Les Comètes de Saint-Symphorien sont quelques exemples de création installées en pleine nature que donne à voir le Parc Naturel.

Dernière et 23e œuvre à intégrer la Forêt d’Art Contemporain, elle est installée à la chapelle de Bouricos à Pontenx-les-Forges. « Aurore » est l’œuvre de Ladislas Combeuil. Visible depuis fin mars dans la chapelle (ouverte en permanence), elle sera officiellement inaugurée en juin.

En cours de réalisation, celle de l’artiste grec Angelo Plessas sera visible dès l’été 2021. Atypique, « De ce côté-ci de l’éternité » sera la première œuvre entièrement numérique de la forêt.

Une dizaine d’autre projets sont en cours de création. Pour trouver les œuvres déjà installées, rendez vous sur le site de La forêt d’art contemporain, où la présentation de chaque œuvre est assortie d’un cartel d’explication et d’une carte avec des coordonnées GPS.

L'AUTEUR
Audrey Gleonec
Audrey Gleonec
Géographe et archéologue du monde contemporain passionnée de photographie documentaire

En BREF

Après l’expulsion du Volcan, l’agence immobilière porte plainte pour harcèlement et diffamation

par La Rédaction. 1 234 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le député Loïc Prud’homme contrôlé après une mobilisation pour le climat

par La Rédaction. 1 799 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un incendie criminel ravage les cabanes des sans-abri quai Sainte-Croix

par La Rédaction. 916 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×