Enquêtes et actualités gavé locales


Crédit Municipal de Bordeaux, la « descente aux enfers » du mont-de-piété

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) de la Banque de France, gendarme du secteur bancaire, pourrait infliger une amende de plus de 200000 euros au Crédit Municipal de Bordeaux à cause de « nombreux et graves manquements », dont des prêts généreusement accordées à certaines personnalités endettées. La mairie de Bordeaux, qui contrôle l’établissement à 100%, a pointé les responsabilités de l’équipe municipale précédente dans cette « descente aux enfers ». Une plainte contre X pour abus de confiance, prise illégale d’intérêt et escroquerie, a été déposée.

Édition abonnés
Crédit Municipal de Bordeaux, la « descente aux enfers » du mont-de-piété

>

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#ACPR

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


120000 € d’amende pour le Crédit municipal de Bordeaux mis sur le compte de l’ère Juppé-Florian
Comment le Crédit municipal de Bordeaux compte se racheter

Photo : cc Julien Durandet/wikipedia

Partager
Plus d'options