Enquêtes et actualités gavé locales

Fêtons ensemble nos 10 ans, abonnement 10€/an : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
662 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

A Bordeaux, trois nouvelles écoles et une cour buissonnière pour la rentrée scolaire

A la veille de cette rentrée 2021, trois nouveaux groupes scolaires de maternelle et élémentaire ouvrent leurs portes à Bordeaux dans les quartiers Bastide, Ginko et Bassins à flot, en pleine expansion démographique. La maternelle Paul-Lapie accueillera, elle, la première « cour buissonnière » de la ville.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

A Bordeaux, trois nouvelles écoles et une cour buissonnière pour la rentrée scolaire

Les tout derniers travaux ne sont pas encore terminés, mais Nelson-Mandela fera bien sa rentrée dans le quartier Ginko. De même que Billie-Holiday à la Bastide ainsi que Modeste-Testas aux Bassins à flot. Ces trois nouveaux établissements représentent 50 classes supplémentaires à Bordeaux. L’ouverture était très attendue par Sylvie Schmitt, adjointe au maire chargée de l’éducation, de l’enfance et de la jeunesse en visite lundi 30 août avec le maire Pierre Hurmic :

« C’était très important car ce sont des quartiers qui sont en forte évolution démographique. On courait jusqu’à maintenant après les équipements, avec des plans B, des modulaires, etc. Les enfants étaient amenés par bus depuis chez eux vers Alfred-Daney et d’autres modulaires », précise l’élue.

A Nelson-Mandela, second groupe scolaire du quartier Ginko, une partie des effectifs allaient ainsi à Vaclav-Havel situé dans le secteur, dans les locaux même ou dans des modulaires. Fini les préfabriqués, le nouveau groupe scolaire pourra accueillir 6 classes de maternelle et 10 classes d’élémentaire réparties sur les deux niveaux du bâtiment.

La cour des grands du groupe scolaire Nelson-Mandela Photo : JD/Rue89 Bordeaux

Le toit est équipé de panneaux solaires et d’un « jardin suspendu ». Chacun des trois groupes scolaires dispose de jardins pédagogiques à destination des enseignants et des nouveaux élèves. La directrice de Nelson-Mandela fera d’ailleurs la demande du label métropolitain Junior du développement durable, dispositif d’accompagnement des écoles qui développe un projet pédagogique sur l’écologie.

Cinq nouveaux établissements d’ici la fin du mandat

« Modeste-Testas est quasiment plein pour la rentrée prochaine, une seule classe n’est pas occupée. Pour les autres on démarre avec huit, dix classes occupées sur une capacité allant de 15 à 17 classes », se réjouit Sylvie Schmitt.

L’élue s’attend à ce que les classes non occupées se remplissent à mesure que les immeubles se construisent et que les habitants arrivent dans ces nouveaux quartiers.

Situées en zone d’éducation prioritaire (REP), les classes de grande section de maternelle, CP et CE1 de Modeste-Testas et Billie-Holiday seront par ailleurs dédoublées, indique l’adjointe, et accueilleront donc entre 12 et 15 enfants maximum.

Dix établissements scolaires doivent ouvrir sur la mandature rappelle Sylvie Schmitt. Cinq le sont déjà. Le groupe scolaire Deschamps à Bordeaux-Bastide devrait être le suivant. Il est prévu pour la rentrée 2022.

Le revêtement de la cour de Paul-Lapie est en liège, une première en France Photo : JD/ Rue89 Bordeaux

Première récré pour la « cour buissonnière »

Du côté de la maternelle Paul-Lapie, la centaine d’élèves va bientôt fouler son nouveau terrain de jeu. La première « cour buissonnière » de Bordeaux découle d’un diagnostic réalisé sur toutes les cours d’écoles par l’agence Alto Step.

« L’idée était de réaménager ces cours dans l’idée de les revégétaliser, et d’en apaiser les usages afin que chaque enfant s’y retrouve dans cette cour », rappelle l’ajointe au maire chargée du logement.

Après concertation avec les enfants et les enseignants, la cour de la maternelle a ainsi fait peau neuve à Caudéran. Le revêtement, pensé pour drainer l’eau, est en liège, fabriqué par l’entreprise girondine Sonesdi. Les jeux ont été, eux, recyclés, hormis, le toboggan pour des raisons de sécurité.

100 m2 sur les 400 de la cour de récré sont par ailleurs végétalisés ; un potager sera aménagé, de même qu’un espace pour les plantes vivaces et aromatiques. A terme, c’est 8500 m2 de nouveaux espaces verts qui seront créés dans ces écoles et crèches. 68 cours sont concernées pour un montant des travaux de 9,5 millions d’euros.


#équipements

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


Le Bien public, une nouvelle salle de spectacles dans le grand bain à Bordeaux

Photo : SB/Rue89 Bordeaux

Avec l’UCPA, la métropole de Bordeaux s’en remet au privé pour ses équipements sportifs

Photo : Bordeaux Métropole/DR

Partager
Plus d'options