Enquêtes et actualités gavé locales

Quelles forêts cache Hypérion, la tour en bois de Bordeaux ?

Empruntant son nom à l’arbre le plus haut du monde, un séquoia enraciné en Californie, la tour Hypérion culmine depuis peu au dessus de Bordeaux. Avec une stratégie bas carbone et des matériaux biosourcés, la tour est présentée comme la vitrine d’un nouveau mode de construction plus écologique à Euratlantique. Mais alors que celle-ci devait réactiver les filières locales, et notamment landaise, de bois construction, l’origine des matériaux d’Hypérion est floue, et leur durabilité contestée par Pro Silva, un syndicat de sylviculteurs qui dénonce l’expansion du pin douglas en Corrèze. 

Édition abonnés
Quelles forêts cache Hypérion, la tour en bois de Bordeaux ?

>

Abonnez-vous

Cet article fait partie de l’édition abonnés. Pour lire la suite, profitez d’une offre découverte à 1€.

Contribuez à consolider un média indépendant à Bordeaux, en capacité d’enquêter sur les enjeux locaux.

  • Paiement sécurisé
  • Sans engagement
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#Eiffage

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options