Enquêtes et actualités gavé locales

Didier Raoult écope d’un blâme de l’Ordre des médecins

La Chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine a rendu son verdict : accusé d’entorse au code déontologique pour sa promotion de l’hydroxychloroquine comme traitement contre le Covid-19, Didier Raoult reçoit un blâme. Convoqué le mois dernier devant la cour administrative d’appel de Bordeaux, il risquait la radiation.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Didier Raoult écope d’un blâme de l’Ordre des médecins

Ce vendredi 3 décembre, la Chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine a sanctionné d’un blâme le directeur de l’institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses (IHU Méditerranée Infection), le professeur Didier Raoult.

C’est une « victoire pour la défense » se félicite son avocat, Fabrice Di Vizio, sur twitter :

« une décision de préservation de paix sociale qui témoigne du ridicule des accusations théâtrales de l’ordre des médecins ! Aujourd’hui Didier Raoult a reçu une tape sur les doigts et on est loin du Didier Raoult dangereux, assassin, et toutes ces autres conneries racontées depuis un an ! »


« Nous avions démontré que nous avions raison sur toute la ligne depuis le 1er jour ! » poursuit Me Fabrice Di Vizio. Tandis que, de son côté, la Chambre disciplinaire n’a pas publié les motivations de cette sanction, deuxième en importance après un simple avertissement. Le conseil de l’ordre des Bouches-du-Rhône se réunira lundi pour commenter cette sanction.

L’infectiologue marseillais de 69 ans faisait l’objet deux plaintes de ses pairs pour sa promotion de l’hydroxychloroquine contre la Covid-19, sans preuve d’efficacité scientifique, et accusé d’avoir pris des « risques inconsidérés » en soignant des patients avec ce traitement.

L’audience avait été dépaysée à Bordeaux pour des questions de conflits d’intérêts. Maître Fabrice Di Vizio espérait que les instances disciplinaires jugeraient les deux plaintes irrecevables. Convoqué le 5 novembre dernier devant la cour administrative d’appel de Bordeaux, Didier Raoult risquait la radiation. Il s’est présenté à Bordeaux alors retraité depuis le 31 août 2021 de sa fonction de professeur d’université praticien hospitalier.


#procès

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


Jugés pour violences à la marche des fiertés, neuf militants d’extrême droite obsédés par le « lobby LGBT »
Handicapée suite à la pose d’implants mammaires, Sophie dénonce une « omerta » sur la chirurgie esthétique
Plus d'options