Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Des associations demandent l’activation du plan grand froid, pas justifié répond la Préfecture
Brèves 

Des associations demandent l’activation du plan grand froid, pas justifié répond la Préfecture

par La Rédaction.
Publié le 19 janvier 2022.
Imprimé le 28 mai 2022 à 13:34
637 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Dans une lettre adressée à la préfète, treize associations demandent l’activation du plan grand froid face aux températures basses qui persistent depuis plusieurs jours. Réponse négative de la Préfecture qui affirme que de nouvelles places d’hébergement ont ouvert dans le département, dont 170 dans la métropole bordelaise.

Les décès successifs de deux sans-abri du froid à Bordeaux ont marqué les esprits. Face à une météo qui s’annonce encore pus rude, treize associations* ont adressé un courrier à la Préfète de la Gironde pour le « déclenchement sans plus attendre du plan grand froid ». Ils interpellent également le Maire de Bordeaux pour « que les places d’urgence et l’accompagnement social qu’elles nécessitent puissent être opérationnelles le plus vite possible ».

« Les températures ressenties annoncées pour la fin de semaine, qui oscilleront probablement entre -2 et -5 au moins de jeudi à dimanche, nécessitent le déclenchement du plan grand froid. A l’instar de Toulouse qui a annoncé ce matin [lundi] la mise en place de son dispositif dans des conditions de températures comparables, l’ouverture de nouvelles places d’hébergement d’urgence doit être anticipée dès aujourd’hui », peut-on lire dans le courrier.

Les associations mettent en avant la suppression de 61 places d’hébergement par rapport à l’année dernière. Valentin Tellier est coordinateur au sein de l’association Les Gratuits-Gironde Solidarité :

« Lundi matin la préfecture a envoyé un communiqué sur les risques de pollution engendrées par les basses températures. Elle reconnaît donc qu’il fait froid, mais ne met aucune solution en place pour héberger les personnes à la rue. »

Pas de plan froid pour la préfecture

En réponse à cette lettre, la préfecture a publié un communiqué ce mardi précisant que « le niveau des températures connu ces jours-ci en Gironde [ne justifient] pas le déclenchement du plan grand froid ». Elle se veut cependant rassurante en évoquant une « veille saisonnière activée depuis novembre dernier » :

« Ainsi, ce sont plus de 210 places qui ont été ouvertes depuis le début de l’hiver sur le département, dont près de 170 sur la métropole de Bordeaux. En complément, les partenariats hôteliers restent activés, en lien avec le 115, pour répondre aux situations dont l’urgence caractérisée nécessite une réponse immédiate, à hauteur de 280 nuitées toute l’année. »

Suite à la fermeture du centre Dupas, la préfecture rappelle l’ouverture d’un centre par la Croix Rouge Française, au premier trimestre 2022, avec une capacité d’accueil de 60 places. « Annoncé mais pas encore ouvert » rétorque Valentin Tellier. Il poursuit :

« Pour les places disponibles, il y a des règles contraignantes qui empêchent certains d’en bénéficier. Exemple, les personnes en couple ou avec des animaux, même s’il est difficile de dire combien ils sont. »

L’appel des associations intervient à quelques jours de la Nuit de la Solidarité, jeudi 20 janvier de 18h à minuit, organisée par la mairie de Bordeaux. En collaboration avec l’INSEE, l’opération a pour but de recenser le nombre de personnes sans-abri dans la ville pour « permettre de définir des politiques publiques de solidarité adaptées ». D’après la Ville de Bordeaux, ce sont 450 bénévoles qui participeront à l’opération.

* Treize associations sont signataires de la lettre : Les Gratuits-Gironde Solidarité, La Cloche, Précoeurité, Graines de Solidarité, La maraude du coeur, Les Robins de la rue, Les Pirates de l’espoir, Toutes à l’abri, Diamants des cités, Un petit bagage d’amour Bordeaux, Tripotes et mascagne et Imagine demain.

Abonnez-vous ou offrez un abonnement pour permettre à Rue89 Bordeaux d’étoffer sa rédaction

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

« A Demain mon amour », projection-débat à l’Utopia avec Monique Pinçon-Charlot

par La Rédaction. 453 visites. 3 commentaires.

« Le petit peuple du potager » ou l’éloge d’une culture sans pesticides

par La Rédaction. 783 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Passé esclavagiste à Bordeaux : les plaques pédagogiques de la rue Colbert vandalisées

par Walid Salem. 936 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×