Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Bordeaux et la Nouvelle-Aquitaine affichent leur soutien au peuple ukrainien
Société 

Bordeaux et la Nouvelle-Aquitaine affichent leur soutien au peuple ukrainien

par Victoria Berthet.
Publié le 25 février 2022.
Imprimé le 09 août 2022 à 22:50
1 534 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Vendredi 25 février, au lendemain du début de l’offensive russe contre l’Ukraine, la mairie de Bordeaux et l’Hôtel de la Région Nouvelle-Aquitaine ont été pavoisées du drapeau jaune et bleu. Un acte symbolique en présence de membres des communautés ukrainiennes et russes. Plusieurs manifestations de soutien sont prévues : ce vendredi à 17h devant la mairie de Bègles, à 18h sur le parvis des Droits de l’Homme à Bordeaux et ce samedi 26 février à 15h place de la Victoire.

Il y a d’abord eu l’hymne ukrainien, puis la Marseillaise. Vendredi 25 février, au lendemain de l’invasion russe de l’Ukraine, le drapeau bleu et jaune a été hissé sur le fronton du Palais Rohan, aux côtés des drapeaux français et européen. Un geste symbolique qui s’est déroulé lors d’une cérémonie de soutien en présence du maire de Bordeaux et de Laurent Fortin, consul honoraire d’Ukraine en Aquitaine.

Cérémonie de soutien à l’Ukraine à Bordeaux, vendredi 24 février (VB/Rue89 Bordeaux)

Depuis hier, les marques de soutien et de solidarité envers l’Ukraine se sont multipliées localement. Un drapeau ukrainien a également été hissé ce vendredi matin au Conseil régional Nouvelle-Aquitaine, en présence d’Oleksandra Bertin, présidente de l’association Ukraine Amitié, ainsi qu’au fronton de la mairie de Bègles. Celle-ci organise un rassemblement en solidarité avec le pays attaqué ce vendredi à 17h, devant l’hôtel de ville.

Soutien

Pierre Hurmic a brièvement pris la parole pour apporter le « soutien fort de la Ville de Bordeaux à l’égard du peuple ukrainien ». Le maire a également tenu à remercier les membres de la communauté russe présents lors de la cérémonie, saluant la présence de l’association Russie-Libertés.

Parmi eux se trouve Kirill, 30 ans, originaire de Stavropol, dans le sud de la Russie. Réfugié politique, il a fait de la prison pour avoir organisé des manifestations anti-gouvernement. Installé à Bordeaux depuis trois ans, il travaille comme ouvrier viticole. Face à la situation en Ukraine, Kirill dit être partagé entre la « colère » et la « peur » :

« Ce qui se passe là-bas est terrible. Comme de nombreux Russes, j’ai aussi de la famille en Ukraine. On vit un déchirement. Malgré ce que dit Poutine, nous sommes contre la guerre. Si je pouvais, j’irais en Ukraine me battre aux côtés des Ukrainiens. C’est important que les Russes affichent leur soutien. »

Kirill, qui a dû fuir la Russie, est venu soutenir le peuple ukrainien (VB/Rue89 Bordeaux)

Dans la cour de l’Hôtel de Ville, il y a aussi ce couple de retraités ukrainiens. Ils sont originaires de Dnipro, une des premières villes touchées par les frappes russes, jeudi 24 février au matin. Le couple est venu pour les vacances, voir leur fille et leurs petits-enfants qui vivent à Bordeaux. Loin d’imaginer que la situation géopolitique allait basculer en quelques jours, ils sont aujourd’hui tiraillés entre prolonger leur séjour en France et retourner dans leur pays en guerre.

Immense inquiétude

Laurent Fortin, consul honoraire d’Ukraine en Aquitaine, fait état de « 8 000 à 10 000 Ukrainiens présents en Aquitaine ». Depuis hier, le consul reçoit des « centaines d’appels et de mails » de ressortissants présents dans la région, inquiets pour leurs proches en Ukraine :

« Nous essayons de répondre au mieux à leurs sollicitations et préoccupations. L’inquiétude est immense. La situation évolue d’heure en heure, il y a des bombardements d’Est en Ouest. C’est une guerre totale que Poutine a déclenché contre un peuple pacifiste. »

Pierre Hurmic, le maire de Bordeaux, a, lui, assuré que la Ville serait « réactive » quant à la possibilité d’accueillir en urgence des réfugiés ukrainiens. Le maire a également appelé à participer demain, samedi 26 février à 15h place de la Victoire, à la manifestation de soutien organisée par l’association Ukraine Amitiés.

Rassemblement sur le parvis des Droits de l’Homme

Vendredi 25 février, à 18h, un nouveau rassemblement de soutien s’est tenu à Bordeaux, devant l’École nationale de la magistrature (ENM), à l’initiative du parti politique Place Publique. Une cinquantaine de personnes ont répondu présentes à l’appel. Parmi elles, des associations, des Bordelais et des ressortissants ukrainiens.

Louis Cavaleiro et Sandrine Hernandez, membres de Place publique, évoquent un « événement pour préparer la manifestation du lendemain », attendue place de la Victoire, à 15h. Présents aux côtés de ressortissants ukrainiens et des associations, les organisateurs évoquent la nécessité d’afficher une “unité politique entre les différents partis politiques” face à la situation en Ukraine.

Article actualisé le 26/02/2022 à 03h43 : Manifestation à 18h, vendredi 25 février, sur le parvis des Droits de l'Homme
L'AUTEUR
Victoria Berthet
Journaliste, diplômée de l'IJBA. Du terrain, des faits et de la nuance.

En BREF

La DNCG met la pression sur les Girondins pour la masse salariale et le budget transfert

par La Rédaction. 298 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Incendie : la Gironde repasse en vigilance rouge

par La Rédaction. 263 visites. 1 commentaire.

Cas de Covid-19 au Centre de rétention administrative de Bordeaux, La Cimade se retire

par La Rédaction. 479 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×