Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Emprunter un instrument de musique ou une œuvre d’art, vous êtes prêt ?
Culture  Vie pratique 

Emprunter un instrument de musique ou une œuvre d’art, vous êtes prêt ?

par Corentin Alloune.
Publié le 17 février 2022.
Imprimé le 03 décembre 2022 à 14:41
1 211 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

S’essayer une semaine ou deux au ukulélé avant d’en acheter un ou accrocher une œuvre d’art chez soi avant de se décider à l’acquérir, c’est possible grâce à des initiatives, gratuites ou payantes, qui se créent sur la métropole bordelaise pour rendre l’art et la culture accessibles.

Avez-vous songé à emprunter un banjo comme on emprunte un livre ? emprunter une œuvre d’art comme on emprunte un DVD ? Si oui, voire si non, vous pouvez désormais le faire. Des médiathèques et des galeries développent ces services de prêt, parfois gratuits, afin de donner accès à l’art et à la culture pour tous et à moindres frais.

« Faire vivre l’art et la culture dans chaque foyer »

Depuis le 12 février 2022, à la médiathèque de Pessac, il sera possible d’emprunter des instruments de musique que ce soit pour les petits comme pour les plus grands. Des percussions, des claviers, des guitares, des ukulélés… cette « instrumenthèque » propose une vingtaine d’instruments dont la pratique est compatible avec l’auto-apprentissage.

L’instrumenthèque a ouvert ses emprunts depuis le 12 février 2021. (Médiathèque de Pessac)

Pour chaque instrument, un livre de méthodes d’auto-apprentissage et des sessions vidéos réalisées par les Pratiques artistiques et musicales accompagnées (Pama), sont compris dans l’emprunt. En amont, une prise en main d’une heure est proposée avec Haritza Driollet, « un véritable instrumentaliste » selon Jean-Marc Durand, responsable de l’espace musique/info média de la médiathèque. 

Pour bénéficier de ces services de prêt gratuit, il suffit d’être adhérent à la médiathèque Jacques-Ellul ou à la bibliothèque Pablo-Neruda à Pessac. « Les personnes extérieures de Pessac sont aussi les bienvenues ! », ajoute le responsable, l’adhésion étant simple et gratuite pour tous. Comme pour tout document, l’emprunt d’un instrument est possible pour une durée de trois semaines, renouvelable une fois.

« L’art à la maison »

Des structures comme des centres d’art ou bien des galeries mettent en place des systèmes d’abonnement afin de faire entrer l’art chez soi. L’idée ? Emprunter une œuvre originale pour un petit investissement. C’est le cas notamment à Pessac au centre Les Arts au Mur. Ouvert depuis 20 ans, cette artothèque a mis en place une adhésion annuelle de 55 euros (pour un particulier) qui permet d’emprunter une œuvre d’art tous les deux mois pour un montant de 10 euros, dans une collection de 1020 créations.

Le principe a conquis Jérôme, nouvel adhérent au centre :

« Je voulais de l’art à la maison et pouvoir confronter mes enfants à ces œuvres et que cela devienne un objet de leur quotidien. »

1020 œuvres des Arts au Mur peuvent être empruntées pendant deux mois (CA/Rue89 Bordeaux)

A Bordeaux, la galerie Art Home Deco, fondé par Laurent et Sylvie Baudinet en 2005, propose le même concept de prêt. Sa responsable, Emma Labruyere, explique qu’il y a « une véritable envie de démocratiser l’art que ce soit pour les professionnels comme les particuliers ». Selon elle, l’art peut « apporter du bien-être et favoriser la cohésion de groupe » notamment dans le milieu professionnel.

Pour le prix, il faut compter 20 euros par mois et par œuvre quelque soit son format, hors sculpture. Une collection de 1000 créations trouve des amateurs selon la responsable : « Nous avons une trentaine de particuliers et près de 150 professionnels qui ont un abonnement. »

À Art Home Deco, rue Vital-Carles à Bordeaux, Emmanuelle Labruyere présente des artistes locaux (CA/Rue89 Bordeaux)

Art Home Deco propose des artistes néo-aquitains et offre une option d’achat pour chaque œuvre empruntée, pour les particuliers comme pour les professionnels.

L'AUTEUR
Corentin Alloune
Sur les bancs de l'IJBA, passionné par les sujets de société et de culture.

En BREF

Une nouvelle brigade de police dédiée aux transports en commun va patrouiller à Bordeaux

par La Rédaction. 427 visites. 2 commentaires.

Ïkos et la Fabrique Pola vont recevoir une aide de 100 000 euros de l’Etat

par Alice Gapail. 596 visites. 1 commentaire.

La Nouvelle-Aquitaine « première région pour la participation électorale » selon l’INSEE

par Alice Gapail. Aucun commentaire pour l'instant.
×