Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Pourquoi la prison de Gradignan est-elle pleine à craquer ?
Édition abonnés  Société 

Pourquoi la prison de Gradignan est-elle pleine à craquer ?

par Simon Barthélémy.
Publié le 26 mars 2022.
Imprimé le 03 décembre 2022 à 13:38
1 413 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La surpopulation carcérale atteint des sommets inédits à Gradignan, avec 851 détenus pour 434 places. Une bonne partie d'entre eux sont en effet à trois par cellule, loin de la loi qui prévoit des cellules individuelles, provoquant des heurts avec les gardiens et entre prisonniers. La majorité sont des prévenus en attente de jugement, et donc présumés innocents. Conséquence de l'augmentation de la délinquance, ces mesures de détention provisoire visent particulièrement les étrangers et les auteurs de violences intrafamiliales. Mais pour le Barreau de Bordeaux, elles illustrent le manque de moyens de la justice, qui recourt à l'enfermement faute d'alternatives, comme les bracelets anti-rapprochement.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Bordeaux (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Supprimez la publicité
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

1€ le premier mois
puis 5€ par mois sans engagement

Je m'abonne

Je me connecte

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

Une nouvelle brigade de police dédiée aux transports en commun va patrouiller à Bordeaux

par La Rédaction. 427 visites. 2 commentaires.

Ïkos et la Fabrique Pola vont recevoir une aide de 100 000 euros de l’Etat

par Alice Gapail. 596 visites. 1 commentaire.

La Nouvelle-Aquitaine « première région pour la participation électorale » selon l’INSEE

par Alice Gapail. Aucun commentaire pour l'instant.
×