Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Le collage « Buccio = terroriste » n’était pas un outrage
Édition abonnés  Société 

Le collage « Buccio = terroriste » n’était pas un outrage

par Simon Barthélémy.
Publié le 26 mai 2022.
Imprimé le 10 août 2022 à 06:22
890 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le tribunal judiciaire de Bordeaux a relaxé ce mercredi 25 mai deux militantes qui avaient réalisé le collage "ça t’amuse de faire peur aux enfants Buccio = terroriste", accusant la préfète Fabienne Buccio de l'expulsion du squat de la Zone libre de Cenon. Motif : une bourde du parquet, qui a poursuivi les colleuses pour outrage à personne dépositaire de l'autorité publique, alors que cette qualification ne concerne que des paroles non rendues publiques. Récit de l'audience.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Bordeaux (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Supprimez la publicité
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

1€ le premier mois
puis 5€ par mois sans engagement

Je m'abonne

Je me connecte

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

La DNCG met la pression sur les Girondins pour la masse salariale et le budget transfert

par La Rédaction. 298 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Incendie : la Gironde repasse en vigilance rouge

par La Rédaction. 267 visites. 1 commentaire.

Cas de Covid-19 au Centre de rétention administrative de Bordeaux, La Cimade se retire

par La Rédaction. 479 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×