Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Tous les résultats du second tour des élections législatives 2022 en Gironde
Politique 

Tous les résultats du second tour des élections législatives 2022 en Gironde

par La Rédaction.
Publié le 19 juin 2022.
Imprimé le 17 août 2022 à 17:58
27 121 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Suivez ici le second tour des élections législatives des 12 circonscriptions girondines. La rédaction de Rue89 Bordeaux est mobilisée pour un direct : conditions de vote, réactions, commentaires et résultats de ce premier tour.

Législatives 2022 : Vos 12 député.e.s girondins

1re circonscription : Thomas Cazenave (Ensemble !)
2e circonscription : Nicolas Thierry (Nupes)
3e circonscription : Loïc Prud'homme (Nupes)
4e circonscription : Alain David (Nupes)
5e circonscription : Grégoire de Fournas (RN)
6e circonscription : Éric Poulliat (Ensemble !)
7e circonscription : Bérangère Couillard (Ensemble !)
8e circonscription : Sophie Panonacle (Ensemble !)
9e circonscription : Sophie Mette (Ensemble !)
10e circonscription : Florent Boudié (Ensemble !)
11e circonscription : Edwige Diaz (RN)
12e circonscription : Pascal Lavergne (Ensemble !).

La belle affaire du RN à qui la Gironde offre deux députés

Surprise. La Gironde offre deux députés au RN grâce à deux grosses circonscriptions. Dans la 5e, avec 120 999 inscrits et une abstention de 52,24%, c'est Grégoire de Fournas qui bat Olivier Maneiro (Nupes). Dans la 11e, Edwige Diaz bat Véronique Hammerer à 58,70% avec 98743 inscrits et 52,43%. Des scores indiscutables qui sont la "très très mauvaise nouvelle de la soirée" pour Pierre Hurmic, maire de Bordeaux.

De son côté, Edwige Diaz se frotte les mains et se félicite lors d'une déclaration sur TV7 :

"Je suis ravie de pouvoir accéder à l'Assemblée et enfin appliquer la politique pour laquelle je me bas avec le Rassemblement national qui sera la première force politique d'opposition. Nous allons œuvrer pour une baisse de la TVA sur le carburant de 20% à 5,5% et permettre aux habitants du Blayais ou du Médoc [circonscription remportée par Grégoire de Fournas, NDLR] de gagner en pouvoir d'achat. Je ne dors pas beaucoup et je suis une bosseuse. S'il faut travailler plus, je le ferai et tant pis pour les cernes, je trouver quelque chose pour les masquer."


Mathieu Caillaud, candidat de la Nupes dans cette 11e circonscription, est arrivé troisième lors du premier tour. Ce soir, il vit avec "colère" le basculement de sa circonscription vers l’extrême-droite :

"Le gouvernement et Véronique Hammerer ont une responsabilité dans ce résultat. Malgré cela, on ne va pas à baisser les bras. Les zones rurales se sentent abandonnées, c’est un vote de colère. C’est à nous, militants de gauche et écologistes, de poursuivre le travail de terrain. L’abstention a profité à l’extrême-droite, à nous de redonner confiance. Pareil pour les jeunes qui ne sont pas allés voter, il y a un travail d’éducation populaire à faire. On est déçu, forcément, mais on va se relever."

Résultat définitif pour Circonscription n°3 de la Gironde :

Résultat définitif pour Circonscription n°2 de la Gironde :

Résultat définitif pour Circonscription n°1 de la Gironde :

Ensemble ! résiste tant bien que mal en Gironde

Pour ce deuxième tour des élections législatives, Pascal Lavergne (Ensemble !) est remonté de la deuxième place à la première douchant ainsi les ambitions de Mathilde Feld (Nupes). Celui qui avait repris le flambeau de Christelle Dubos, devenue ministre en 2018, a ainsi connu sa première vraie victoire pour gagner sa place à l'Assemblée nationale.

Les autres candidats de la majorité présidentielle, Eric Poulliat, Florent Boudié, Bérangère Couillard, Sophie Mette, Sophie Panonacle confirment leurs premières places du premier tour. Quant à Thomas Cazenave, tout porte à croire qu'il va remporter la circonscription que Dominique David (élue macroniste sortante) lui a cédée.

Seules Véronique Hammerer et Catherine Fabre quittent les bancs de l'assemblée, la première se fait sortir par Edwige Diaz (RN) et la seconde devrait laisser sa place à Nicolas Thierry (Nupes).

Ensemble ! perd ainsi trois sièges – avec celui de Benoît Simian, dissident battu au premier tour, tandis que la candidate investie par la majorité présidentielle n'a pas été qualifiée – et n'en gagne aucun pour compenser. Il est cependant loin de la bérézina annoncée et s'en sort plutôt bien vu le contexte national. En revanche, les mécontents d'Emmanuel Macron se rabattent sur le Rassemblement national, à l'image de l'élection de Grégoire de Fournas (RN) qui succède à Benoît Simian (élu sous l'étiquette macroniste) en battant Olivier Maneiro (Nupes), et n'apportent pas le jackpot annoncé pour la France Insoumise en Gironde.

Résultat définitif pour Circonscription n°5 de la Gironde :

Résultat définitif pour Circonscription n°6 de la Gironde :

Résultat définitif pour Circonscription n°4 de la Gironde :

Résultat définitif pour Circonscription n°10 de la Gironde :

Florent Boudié réélu dans le Libournais

Le député sortant (LREM) de la 10e circonscription de Gironde annonce à Rue89 Bordeaux avoir battu la candidate du Rassemblement national, Sandrine Chadourne, avec 53,32% des voix.

Loïc Prud'homme réélu dans la 3e circonscription

Au QG des militants Nupes, à Bègles (VB/Rue89 Bordeaux)

Les résultats de la 3e circonscription sont définitifs et la victoire de Loïc Prud'homme est scellée. Les électeurs ont ainsi renouvelé le contrat du candidat Nupes (LFI) malgré la campagne soutenue menée par son adversaire Fabien Robert (Ensemble !). Sur FR3, Loïc Prud'homme a déclaré :

"Je suis ravi d'abord qu'en Nouvelle-Aquitaine, je ne sois plus le seul insoumis. Ce renfort est bienvenue, il va nous permettre de construire un projet alternatif. On voit que les électeurs ont sanctionné les députés de la majorité qui n'étaient pas toujours présents à l'Assemblée nationale. C'est un vrai référendum anti-Macron, le président des riches qui a creusé les inégalités et fait le lit du Rassemblement national. Il faut maintenant reconquérir tous ceux qui se sont fait berner par ce parti."


De son côté, Fabien Robert a félicité son adversaire dans un communiqué et "remercie les électeurs qui [lui] ont accordé leur confiance en choisissant le seul projet responsable, crédible et clairement républicain".

"En choisissant de me présenter dans la 3e circonscription où Jean-Luc Mélenchon signe son meilleur score de Nouvelle-Aquitaine, je n’ignorais rien de la difficulté. Au contraire, c’est pour combattre un projet que je crois illusoire et dangereux pour la France que j’ai fait campagne sans relâche, appuyé par une équipe militante exceptionnelle et soutenu par de nombreux élus locaux."


Au QG de la Nupes à Bègles, Gwenaël, 22 ans, est "mitigé" à l’annonce des résultats :

"Je suis content pour la victoire de Loïc Prud’homme, c’est mérité. Le travail de terrain paye. En revanche, il y a une chose à déplorer : l’avancée du RN. Le gouvernement a sa part de responsabilité en n’ayant pas donné de consignes de vote clair après le premier tour. En renvoyant la Nupes et le RN dos à dos, il a banalisé les valeurs nauséabondes de l’extrême-droite."

Résultat définitif pour Circonscription n°7 de la Gironde :

Résultat définitif pour Circonscription n°9 de la Gironde :

Résultat définitif pour Circonscription n°8 de la Gironde :

Edwige Diaz élue dans la 11e circonscription

Avec 58,70%, la candidate du Rassemblement national, Edwige Diaz, arrache le poste de député à la sortante Véronique Hammerer, candidate de la majorité présidentielle (41,30%). L'abstention dans cette circonscription s'élève à 52,43%.

Edwige Diaz est ainsi devenue la première députée RN de Gironde élue depuis 1986. Interrogée sur France 3 Aquitaine, elle a reçu "avec beaucoup d'émotion" ce résultat personnel, signe de la "progression constante de son parti", devenu notamment première force d'opposition au conseil régional de Nouvelle-Aquitaine.

"Les électeurs n'avaient jamais essayé le RN, ils ont essayé de le faire", dit-elle.


Elle estime que le RN devient également le première force d'opposition à l'Assemblée nationale, distinguant au sein de la Nupes la France insoumise et ses alliés. Edwige Diaz considère que son parti va jouer "un rôle de contrôle et de proposition".

https://twitter.com/diaz_edwige/status/1538583209423806465

Résultat définitif pour Circonscription n°12 de la Gironde :

Résultat définitif pour Circonscription n°11 de la Gironde :

"Macron va devoir dissoudre"

Au QG des écolos (SB/Rue89 Bordeaux)

Stupeur à la présentation des premières projections de sièges pour ce second tour des législatives au QG des écologistes. Ceux-ci pourraient obtenir pour la première fois de leur histoire un groupe à l'assemblée nationale, dont peut-être le Bordelais Nicolas Thierry.

En effet, aucun parti n'a à ce stade là majorité absolue et le parti présidentiel, Renaissance, sera contraint de s'entendre non seulement avec le Modem et Horizon mais aussi avec Les Républicains. Ce qui soulève d'emblée l'hypothèse d'une dissolution de l'assemblée.

Pas de majorité absolue pour Emmanuel Macron

L'institut de sondage Ipsos donne aux candidats Ensemble! 218 sièges. Il n'y aura donc pas de majorité absolue pour Emmanuel Macron (289 sièges). La Nupes aurait 156 sièges et le Rassemblement national 89 sièges. Derrière, Les Républicains : 78 sièges, Divers gauche : 21 sièges, Divers centre : 3 sièges (Autres : 12 sièges).

Les députés élus en 2017

Dans l'attente des résultats de 2022, voici un schéma de l'Assemblée nationale qui récapitule les forces politiques par nombre de députés (Il faut 289 sièges pour avoir la majorité). En Gironde, parmi les 12 circonscriptions, seulement deux revenaient à l'opposition (source).

David Dominique : 1ère circonscription (LREM)
Fabre Catherine : 2ème circonscription (LREM)
Prud'homme Loïc : 3ème circonscription (LFI)
David Alain : 4ème circonscription (PS)
Simian Benoit : 5ème circonscription (LT)
Poulliat Éric : 6ème circonscription (LREM)
Couillard Bérangère : 7ème circonscription (LREM)
Panonacle Sophie : 8ème circonscription (LREM)
Mette Sophie : 9ème circonscription (MODEM)
Boudié Florent : 10ème circonscription (LREM)
Hammerer Véronique : 11ème circonscription (LREM)
Dubos Christelle : 12ème circonscription (LREM) remplacée par son suppléant Lavergne Pascal (LREM).

L'électorat de gauche s'est remobilisé pour la Nupes à Bordeaux

Au bureau de vote de l'école Paul-Bert (VB/Rue89 Bordeaux)

Rue des Ayres, dans la deuxième circonscription, Anna, 25 ans, de retour de week-end, s’apprête à aller voter à l’école Paul-Bert. Comme la semaine passée, elle votera pour Nicolas Thierry, le candidat de la Nupes :

"Je ne connais pas vraiment le candidat, mais je vote pour un programme et des idées. J’avoue que j’ai été un peu surprise des résultats de la Nupes au premier tour. J’espère que ça motivera les abstentionnistes, surtout les jeunes, qui ont majoritairement voté pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour."

Et justement, Paolo et Maxime, étudiants, se sont décidés à aller voter pour le second tour :

"On était en week-end la semaine dernière hors de Bordeaux, on avait pas fait de procuration. On voyait pas trop l’intérêt des législatives, comme si c’était le prolongement de la présidentielle. Sauf qu’après le premier tour, on s’est dit qu’il pouvait y avoir une vraie bascule pour faire bouger les choses, notamment sur la question du climat."

Alors que le département connaît un pic de chaleur précoce, l'enjeu environnemental et climatique revient souvent dans les propos des électeurs de la Nupes, à l'instar de cette néo-bordelaise :

"La Nupes soutient la rénovation énergétique des bâtiments, c'est nécessaire. On va connaître de plus en plus souvent des épisodes de canicule comme on le vit actuellement. Je vis dans un appartement sous les toits à Bordeaux, franchement c'est dur et on est seulement à la mi-juin. Rénover les bâtiments qui sont des passoires thermiques, mettre plus d'arbres et de parcs en ville, c'est juste du bon sens."

A l'école Condorcet, au Grand Parc, plusieurs électeurs de gauche se sont aussi remobilisés pour cette élection, à l'instar d'Ingrid. Cette jeune femme de 33 ans vote ainsi pour la première fois de sa vie aux législatives, par opposition à Emmanuel Macron.

Même si elle "ne connait pas" Catherine Cestari, élue écologiste qui représente la Nupes, elle a choisi aux deux tours "celle qui avait le plus de chance de battre le candidat de la majorité présidentielle", Thomas Cazenave.

Edwige, 44 ans, a elle été rebutée par la candidature du conseiller municipale (LREM) de Bordeaux. Salariée d'une agence d'assurance, elle a voté Cestari :

"Je n'aime pas ce qu'il fait au niveau municipal, il se positionne toujours avec beaucoup d'opportunisme. Cela ne rend plus crédible la politique. Et on a l'impression que le camp d'Emmanuel Macron ne prend pas en compte les gens socialement en difficulté. Je ne suis pas d'accord avec tout ce que dit Mélenchon, mais on a besoin d'avoir un vrai contre-pouvoir, et un débat à l'Assemblée."

L'écologie, enjeu majeur ?

Le site ParlemenTerre, établi par l’ONG Agir pour l’environnement, classe les députés en fonction de leurs votes sur des textes jugés cruciaux pour le climat ou la biodiversité.

Tous nos articles sur les élections législatives en Gironde sur ce lien.

"La Nupes me fait peur"

Christophe, 53 ans, est chef d’entreprise dans le bâtiment. Il n’a pas voté au premier tour, mais ce dimanche, au bureau de vote de l'école Henri-IV, sa voix est allée pour Catherine Fabre, la députée sortante de la deuxième circonscription et candidate de la majorité :

"Je vais être honnête, le programme économique de la Nupes me fait peur. La retraite à 60 ans comment on va financer ça ? Est-ce qu’ils ont pensé aux petites entreprises ? Je comprends les enjeux écologiques, mais je crains la faillite. Je ne suis pas spécialement pro Macron, mais il faut reconnaître que les aides étaient là quand on a connu des difficultés à cause du Covid."

.

Au bureau de vote de Naujac, la participation était des plus fortes à Bordeaux (WS/Rue89 Bordeaux)

Un autre électeur à Naujac, Pierre, trentenaire entrepreneur dans le e-commerce, s'emporte contre Jean-Luc Mélenchon :

"Je ne comprends pas comment on peut lui faire confiance. Il promet des choses qu'il sera incapable de mettre en place. On voit bien ici comment Hurmic a laissé tomber la moitié de ses promesses. Quand on n'est pas au pouvoir, on peut promettre, c'est facile, ça ne coute rien… Au mieux, on est élu !"

Participation en baisse à Bordeaux

Deux points de moins ! Selon la Ville, le taux de participation à Bordeaux à 17h est estimé à 34,4%, contre 36,54% au premier tour. Au bureau de vote de l'école maternelle de Naujac, Norbert et Christine ont attendu la fin de journée pour prendre les chemins des urnes :

"On s'était dit qu'en fin de journée il ferait meilleur…" entreprend Norbert, "mais il fait chaud pareil !" l'interrompt Christine. "On est motivé par la dynamique de la Nupes alors on a pris notre courage à deux mains et on est venu" reprend le premier.


A Bordeaux, les bureaux sont ouverts jusqu'à 20h. Sur ce plan, vous pouvez trouver le vôtre.

https://twitter.com/Bordeaux/status/1538543085692588032

Taux de participation stable en Gironde à 17h

Le taux de participation au second tour des élections législatives dans le département de la Gironde, ce dimanche 19 juin à 17h, est estimé à 36,76%, selon la préfecture, contre 36,54% à la même heure au premier tour.

Il était de 15,67 % ce midi alors que le dimanche 12 juin, à la même heure, il était de 14,82 %, ce qui avait laissé espérer une amélioration.

Au niveau national, le taux de participation est de 38,11 % à 17h, en baisse par rapport au premier tour où il était de 39,42%. 

Liste des candidats girondins de ce second tour

Bonjour et bienvenue sur ce direct pour ce deuxième tour des élections législatives 2022. Les journalistes de Rue89 Bordeaux sont sur le terrain pour recueillir des réactions d'électeurs et faire le point sur les résultats tout au long de cette soirée.

Mode d’emploi de la carte ci-dessus

Les résultats officiels arrivent au fur et à mesure sur la carte. Vous pouvez y accéder en cliquant sur les circonscriptions. Les résultats s'affichent dans une fenêtre flottante (pop up) et sur la colonne de gauche. Pour la version mobile, les résultats s'affichent sous la carte. Vous pouvez également avoir les résultats par ville avec la fonction recherche en haut à gauche de la carte.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

L’incendie menace-t-il un terrain pollué du Commissariat à l’énergie atomique à Saugnacq-et-Muret ?

par Simon Barthélémy. 1 507 visites. 1 commentaire.

Avec la troisième vague de chaleur de l’été, la Gironde passe en vigilance orange canicule

par La Rédaction. 281 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Abandons d’animaux : la SPA de Mérignac saturée

par La Rédaction. 1 126 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×