Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Les écologistes déposent une motion pour mieux encadrer une géante usine de saumon
Brèves 

Les écologistes déposent une motion pour mieux encadrer une géante usine de saumon

par Julie Malfoy.
Publié le 17 juin 2022.
Imprimé le 05 juillet 2022 à 08:50
719 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le groupe Écologiste, solidaire et citoyen va présenter une motion « pour des études et des procédures renforcées sur le projet Pure Salmon ». Le projet, porté par un fond d’investissement singapourien, prévoit une production de 10 000 tonnes de saumon par an, sur un site classé Natura 2000.

Il faut environ 2 millions d’animaux pour produire 10 000 tonnes de saumon par an. C’est le projet prévu sur l’estuaire de la Gironde : une énorme ferme usine, vouée à devenir « la première ferme aquacole de saumons française », comme le précise le groupe écologiste. Inquiet, il présentera une motion « pour des études et des procédures renforcées sur le projet Pure Salmon ».

En effet, le lieu choisi est labellisé « site industriel clé en main ». Cela signifie que les procédures administratives sont accélérées. Concrètement, cela veut dire que le promoteur peut déposer « sans délai les demandes de permis de construire et son autorisation environnementales ». Donc, sans avoir poussé au maximum l’étude environnementale d’une telle implantation sur le territoire, car celle-ci aurait été « anticipée ».

Un projet déjà refusé dans les Hauts-de-France

Justement, le projet était censé poser ses premières briques à Boulogne-sur-Mer, dans les Hauts-de-France. Mais la mobilisation locale et l’avis de l’autorité environnementale avaient fait échouer le plan. Cette dernière jugeait le dossier « très insuffisant ». Direction la Gironde, donc.

Là où ça coince aussi, c’est pour le choix du lieu. A cheval entre une zone Natura 2000 et le Parc marin de l’estuaire de la Gironde et du pertuis charentais, la future ferme est source de craintes. La motion détaille quelques points, « pour ne parler que des problématiques déjà identifiées ».

En haut de la liste, on trouve les « risques liés aux flux importants engendrés par les rejets dans l’estuaire qui pourraient soulever les sédiments et libérer les métaux lourds qui y sont enfouis ». Puis, c’est la consommation d’eau qui est discutée. L’usine aurait besoin de 1 500 mètres cube d’eau par jour, en moyenne, « soit la consommation de plus de 10 000 habitants, dans un contexte de grande tension sur la ressource ». Et l’eau proviendrait d’un forage, un fait critiqué par la commission locale de l’eau du SAGE Nappes profondes de Gironde :

« Le forage prévu par Pure Salmon est incompatible avec une gestion équilibrée et durable des nappes profondes de Gironde »

Des risques sanitaires et écologiques

Reste la solution d’aller chercher l’eau ailleurs que dans les nappes profondes. Mais là encore, le groupe écologiste reste prudent :

« Cela resterait problématique pour des raisons d’équilibre et d’extrême fragilité du milieu sur cette zone. »

Enfin, ils rappellent que cette « concentration d’animaux est extrêmement préoccupante, tant du point de vue du bien-être animal que des risques sanitaires intrinsèques à ce type d’élevage ». Les élus demande aussi une plus grande concertation avec les habitants, voire même « un débat public ». La motion sera présentée en séance plénière du Conseil régional les 20 et 21 juin 2022 :

« Un projet aussi spécifique et inédit que gigantesque ne peut donc pas s’affranchir d’études d’impact approfondies, comme recommandé par l’autorité environnementale des Hauts-de-France. »

L'AUTEUR
Julie Malfoy
Julie Malfoy
Des papiers, des photos et des illustrations. Passion enquête, exclusion et monde carcéral.

En BREF

Girondins : Bordeaux Métropole renonce au loyer du stade pour empêcher la rétrogradation

par Simon Barthélémy. 513 visites. 4 commentaires.

De nouveaux orages violents attendus en Gironde, la fête de la musique impactée

par Simon Barthélémy. 1 067 visites. 2 commentaires.

Marche des fiertés : l’association Le Girofard dépose plainte pour menaces de mort

par Victoria Berthet. 941 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×