Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Bordeaux : 180 nouvelles places de stationnement pour les motos et scooters
Brèves 

Bordeaux : 180 nouvelles places de stationnement pour les motos et scooters

par Pauline Roussel.
Publié le 14 juillet 2022.
Imprimé le 07 octobre 2022 à 21:13
1 198 visites. 1 commentaire.

La Ville de Bordeaux met à disposition deux nouveaux parkings autour de la place des Quinconces pour les deux roues motorisés. L’un provisoire de 100 places et l’autre définitif de 80 places. Des alternatives pour désencombrer les trottoirs et apaiser l’hypercentre piéton, qui devraient se développer d’ici la rentrée.

Bordeaux cherchait un cadre pour contrôler le stationnement et le passage dans des sites piétons des scooters et motos (les deux roues motorisés, soit 2RM) qui affluent de plus en plus en ville. Et il semblerait qu’un bout de solution ait été trouvé avec l’ouverture de deux parkings qui leur sont spécifiquement dédiés.

En effet, les 2RM peuvent désormais se garer de part et d’autre des Quinconces, à l’ombre des arbres. L’un des parkings est provisoire, ouvert jusqu’au 31 août, et situé allées d’Orléans. Il dispose de 100 places. L’autre, de 80 places, est définitif et se trouve allées de Bristol. Des emplacements qui ont été réfléchis avec la Fédération française des motards en colère (FFMC), précise Didier Jeanjean, adjoint au maire chargé de la nature en ville et des quartiers apaisés.

Interdire l’accès au centre-ville

« L’objectif final est de fermer le secteur borné de l’hypercentre à tous les véhicules motorisés qui n’y résident pas. C’est déjà le cas pour les voitures, mais pas encore pour les deux roues motorisés. Pour pouvoir le faire, il faut d’abord avoir une alternative efficace », explique l’élu.

Il cite alors le cours du Chapeau-Rouge ou encore la place Gambetta, deux sites très fréquentés par les 2RM et pourtant piéton. « Aujourd’hui, les deux roues moteurs vont là car ils n’ont pas le choix, ils se mettent là où ils peuvent. »

La mairie souhaite ainsi réguler le stationnement « sauvage » des 2RM, selon les termes de Didier Jeanjean, pour faciliter le déplacement des piétons sur des trottoirs désencombrés. Une mesure de sécurité et d’apaisement.

De la pédagogie avant les sanctions

Si « alternative » est l’un des maître mot de Didier Jeanjean sur le sujet, « pédagogie » l’est tout autant. En effet, la mairie a également prévu une campagne de sensibilisation pour accompagner l’ouverture de ces nouveaux espaces de stationnement.

« Nous déposerons des tracts sur les motos et scooters mal garés pour qu’ils sachent qu’il y a une autre alternative pas loin », détaille l’adjoint.

Des panneaux d’interdiction de stationner seront également installés au niveau des lieux les plus prisés par les 2RM. Pour rappel, le stationnement d’un 2RM sur un trottoir ou sur un emplacement de voitures est passible d’une amende de 35 euros, même si la verbalisation n’est pas une pratique répandue admet Didier Jeanjean. « Après, quand la période sera passée, nous pourrons peut-être verbaliser les contrevenants », prévient-il.

Pas de stationnements payants en vue

Alors que le stationnement pour les 2RM deviendra payant à Paris, à partir du 1er septembre 2022, de son côté Bordeaux ne l’envisage pas. Faire payer les motards et scooters pour se garer n’est pas à l’ordre du jour, assure Didier Jeanjean.

« Nous, pour l’instant, ce que nous voulons c’est organiser la place de tous les modes de transport. Nous voulons organiser la place de la voiture, du motard, du scooter, du vélo, des transports en commun, etc. »

Et dans cette réorganisation, la Ville prévoit de multiplier les créations d’emplacements de stationnement pour les 2RM d’ici la fin de l’année « tout autour du centre-ville, le secteur borné », conclut Didier Jeanjean.

Abonnez-vous ou offrez un abonnement pour permettre à Rue89 Bordeaux d’étoffer sa rédaction

L'AUTEUR
Pauline Roussel
Pauline Roussel
Journaliste en formation à l'école de journalisme de Grenoble

En BREF

« Bordeaux fête le vin » tous les ans, et la fête du fleuve en stand by ?

par La Rédaction. 447 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’opposition Renouveau Bordeaux demande à la Ville de « reprendre la main sur la propreté »

par Victoria Berthet. 619 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le squat de la rue Gravelotte expulsé en moins de 24 heures par les forces de l’ordre

par Victoria Berthet. 603 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×