Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
À Bordeaux, le cœur du quartier des Chartrons deviendra piéton à partir du 15 novembre
Société 

À Bordeaux, le cœur du quartier des Chartrons deviendra piéton à partir du 15 novembre

par Victoria Berthet.
Publié le 25 octobre 2022.
Imprimé le 28 novembre 2022 à 16:37
823 visites. 1 commentaire.

La Ville de Bordeaux s’apprête à piétonniser, via un secteur borné, 18 hectares au sein du quartier des Chartrons. Parallèlement, une concertation auprès des riverains est lancée pour le réaménagement de la place du Marché des Chartrons.

À compter du 15 novembre prochain, le quartier des Chartrons deviendra piéton. La mairie, dans le cadre de son opération « Bordeaux ville apaisée », va ainsi étendre le secteur réservé à la circulation de voitures des résidents sur une zone de 18,5 hectares, qui viennent s’ajouter aux 40 hectares déjà piétonnisés du centre-ville. Dix nouvelles bornes seront activées pour réserver le périmètre aux mobilités douces.

« Reconquête de l’espace urbain »

Lors d’une conférence de presse organisée aux Chartrons, le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, a fait part d’un « aménagement ambitieux », qui s’inscrit dans une « reconquête de l’espace urbain » :

« C’est une façon de répondre à notre plan marche et d’un meilleur partage de l’espace public. Beaucoup de progrès ont été réalisées pour l’aménagement de pistes cyclables, il faut poursuivre les efforts pour des modes de locomotion tout aussi décarbonnés. »

Plan du secteur borné aux Chartrons

La date du 15 novembre a été choisie pour « laisser le temps » aux résidents de remplir les formalités d’inscription auprès des services de la ville. Les bornes fonctionneront par lecture automatique des plaques d’immatriculation. Le secteur piéton sera ainsi accessible 24h/24 aux résidents, tout comme aux véhicules de secours, d’intervention et de nettoyage.

Réaménagement de la place du Marché des Chartrons

Dans le même quartier, une enquête est lancée pour le réaménagement de la place du Marché des Chartrons. Les Bordelais sont invités à donner leur avis en ligne, jusqu’au 12 décembre. Pour l’heure, le projet est à « l’étape zéro » selon Didier Jeanjean, adjoint au maire en charge de la nature en ville :

« Le passage au secteur borné n’entraîne aucune modification de structure, contrairement au projet d’aménagement de la place. Nous ferons une présentation au mois de décembre ou de janvier prochain. Il y a tout de même des invariants : le partage équitable de la voirie et une large place à la végétalisation en pleine terre pour éviter le ruissellement. »

La place du Marché des Chartrons accueille surtout les terrasses des restaurants voisins (cc/Ardfern/Wikipedia)

Bernard Blanc, adjoint du quartier, a ajouté qu’une concertation est également menée avec les commerçants de la place « pour définir des emplacements de terrasses qui soient ordonnés et parfaitement lisibles pour les clients ».

Suppression des places de stationnement

Du côté des commerçants, justement, le projet est encore « flou », comme témoigne le gérant du Bistrot des Anges :

« Pour le moment, on ne sait pas grand chose. Lors d’une réunion, plusieurs plans ont été montrés. Il y aura de la végétalisation autour des quatre coins des halles. La suppression des places de stationnement devant le restaurant doit permettre de compenser la perte de terrasse devant les halles. Normalement, on ne doit pas perdre de couverts. »

La mairie ambitionne, en effet, de supprimer les stationnements sur la place pour y installer des « emplacements vélos » et « rendre la marche plus agréable ». L’une des gérante du restaurant PNY, situé sur la façade est, voit, elle, la piétonnisation de la place d’un bon œil :

« Pour servir, ça nous arrange de ne pas devoir traverser la route. Pour la Fête du vin nouveau, ce week-end, toutes les tables extérieures étaient à la place des stationnements. C’était plus pratique, et globalement, plus convivial de ne pas avoir de voitures. Il faut avoir après, avec la piétonnisation, comment les livraisons vont s’organiser. »

Au terme de la concertation, qui doit avoir lieu au début de l’année 2023, la Ville espère livrer le projet final « avant la fin du mandat ».

L'AUTEUR
Victoria Berthet
Journaliste, diplômée de l'IJBA. Du terrain, des faits et de la nuance.

En BREF

Ïkos et la Fabrique Pola vont recevoir une aide de 100 000 euros de l’Etat

par Alice Gapail. 553 visites. 1 commentaire.

La Nouvelle-Aquitaine « première région pour la participation électorale » selon l’INSEE

par Alice Gapail. Aucun commentaire pour l'instant.

Le député RN Grégoire de Fournas rattrapé par ses travailleurs étrangers

par Walid Salem. 1 419 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×