Enquêtes et actualités gavé locales

La déviation du Taillan-Médoc va-t-elle rouler pour ou sur la biodiversité ?

La dernière visite de chantier de la déviation de Saint-Aubin – Le Taillan-Médoc, mardi 4 octobre, a été l’occasion de présenter les infrastructures censées atténuer l’impact de la route sur l’environnement, point noir de ce projet d’infrastructure qui traverse l’habitat d’une centaine d’espèces protégées. Onze ouvrages sont notamment installés pour permettre à la faune de franchir la chaussée. Parmi eux, un écopont dédié à la protection de l’Azuré de la Sanguisorbe, une espèce de papillons protégée. Mais les association s’interrogent toujours sur sa survie.

Édition abonnés
La déviation du Taillan-Médoc va-t-elle rouler pour ou sur la biodiversité ?

>

Abonnez-vous

Cet article fait partie de l’édition abonnés. Pour lire la suite, profitez d’une offre découverte à 1€.

Contribuez à consolider un média indépendant à Bordeaux, en capacité d’enquêter sur les enjeux locaux.

  • Paiement sécurisé
  • Sans engagement
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#aménagement

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


Darwin présente-t-il « un risque potentiel de 22 millions d’euros » pour les finances publiques ?
Partager
Plus d'options