Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Nous avons croisé Cédric Arnaudet sur la piste des samples du rap
Culture 

Nous avons croisé Cédric Arnaudet sur la piste des samples du rap

par Walid Salem.
Publié le 2 novembre 2022.
Imprimé le 28 novembre 2022 à 15:33
344 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Ancien disquaire et animateur radio, Cédric Arnaudet est aussi l’auteur de Tout Samplement : une collection de livres qui réunit ses « enquêtes » sur les samples du rap français et du rap américain. Les derniers volumes vont paraître en décembre et seront présentés en avant-première à Bordeaux le 5 novembre.

Saviez-vous que Dr. Dre a samplé du Charles Aznavour ou Kanye West du Véronique Sanson ? Saviez-vous que Funky Drummer de James Brown et Amen Brother de The Winstons sont les samples les plus utilisés ? Certains d’entre vous le savent peut-être, mais d’autres, bien plus nombreux, sans doute que non.

Cédric Arnaudet ne manque pas d’infos sur ce sujet. Installé sur la terrasse d’un café, le Bordelais évoque ses nombreuses enquêtes minutieuses menées pour dévoiler la source des samples qui ont fait les fondations du courant rap et le bonheur des « beatmakers ».

D’un côté, il signe une Enquête sur les samples du rap français et de l’autre une Enquête sur les samples du rap US. Chaque sujet est constitué de deux tomes. Les premiers sont parus en décembre 2021, les seconds sont annoncés pour décembre 2022. Pour compléter le tout, une « bible » va répertorier tous les morceaux et leurs samples d’origine.

Disquaire

C’est en mars 2020, « confiné comme 67 millions de Français », que Cédric Arnaudet lance son entreprise. Celle-ci, un peu plus tôt, en décembre 2019, n’était pourtant qu’un rapport pour son diplôme de fin d’études de community manager : une marque fabriquée de toutes pièces comprenant une ligne éditoriale, avec la conception d’un logo et d’un site internet.

« Etant passionné de musique, j’ai créé le projet Tout samplement. C’était pour la présentation devant le jury et l’affaire devait s’arrêter là. »

Disquaire et animateur d’une émission qui a tourné sur différentes radios libres, « il ne fallait pas me parler d’autres choses que du rap », jurait-il.

« J’étais responsable du rayon chez Cultura. J’ai eu la chance d’avoir des collègues d’autres rayons jazz, funk, soul… qui m’ont fait découvrir d’où venait le rap au niveau des musicalités. J’ai appris comment se composait la musique avec les samples et d’où venaient ces samples. C’est là que j’ai eu cette envie de percer les compositions du rap. »

Cédric Arnaudet a identifié 9000 samples (DR)

Instagrameur

Pendant le premier confinement, le projet Tout samplement commence à prendre forme.

« J’ai d’abord fait un listing de tous les samples que j’avais relevés pour ne pas les oublier. Particulièrement sur les années 1990-2010 : la période “Golden Era”, l’âge d’or. Puis j’ai pris quelques notes sur chacun : un historique ou une anecdote. J’ai créé un compte Instagram pour publier mes notes et il a rapidement connu un engouement. »

Motivé par les commentaires, les likes, et les partages – « d’un truc où tu te dis je fais ça en dilettante avec ce que j’ai » –, Cédric Arnaudet a décidé de « faire bien plus ».

Celui qui avait tenté de rapper, de graffer et de danser – « j’ai vite compris que c’était pas pour moi » –, endosse finalement le costume d’ « enquêteur ». En ligne de mire, « sortir un livre ».

« Je suis arrivé à presque 9000 samples identifiés et annotés en été 2021. C’est là qu’on m’a proposé d’éditer un livre. »

« Enquêteur »

Deux premiers volumes, un sur le rap français et un sur le rap américain, sont annoncés chez l’éditeur parisien De Brazza éditions fin 2021.

« C’est bien d’écrire des publications sur Instagram, tu fais ça un peu au gré de tes envies. Mais quand tu fais des livres, il faut structurer : par année, par ordre alpha… J’ai annoncé à l’éditeur que le livre allait faire 400 pages au lieu de 200 parce que ça m’embêtait de faire un choix. Il a fallu diviser chaque livre en deux tomes ! »

Un an plus tard, à compte d’auteur cette fois-ci, les deux autres et derniers tomes sont prêts. « Plus la Holy book que les internautes demandaient » : un livre de 540 pages avec une liste de plus de 2000 samples.

« Je veux mettre en avant le génie créatif de ces beatmakers qui ont ressorti des mélodies de 30 ou 40 ans pour les faire sonner comme des titres d’aujourd’hui. Et encore plus quand certains vont produire leur musique tout à base de samples. Avec les cuivres du Jazz, les percussions du rock, les claviers de la soul… ils ont pioché dans différents registres pour les unir dans un seul. Certains ont catalogué ce style de vol ou de plagiat, mais il n’y a aucun courant musical qui peut prétendre avoir rassemblé tous les courants musicaux comme le rap. Le sample existait avant certes, mais ce courant a développé le sample à un très haut niveau. »

Moralité : « Toute boucle musicale peut devenir un sample, et chaque artiste peut être samplé. Si non, c’est qu’il n’est pas bon ! »

En librairie à La Mauvaise réputation, Mollat, Total Heaven, Boudoir Sonore à Bordeaux, et en ligne
Chaque volume français ou US : 20€ – La Bible des samples : 35€
Le 5 novembre : dédicace à Strictly et Samples party à Cancan Bordeaux

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Ïkos et la Fabrique Pola vont recevoir une aide de 100 000 euros de l’Etat

par Alice Gapail. 553 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La Nouvelle-Aquitaine « première région pour la participation électorale » selon l’INSEE

par Alice Gapail. Aucun commentaire pour l'instant.

Le député RN Grégoire de Fournas rattrapé par ses travailleurs étrangers

par Walid Salem. 1 419 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×