Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Des militants d’extrême droite perturbent l’intervention de députés LFI à l’Université Bordeaux-Montaigne
Société 

Des militants d’extrême droite perturbent l’intervention de députés LFI à l’Université Bordeaux-Montaigne

par Walid Salem.
Publié le 8 décembre 2022.
Imprimé le 31 janvier 2023 à 20:11
1 889 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Une vingtaine de personnes cagoulées ont essayé de pénétrer dans l’amphithéâtre où les députés LFI Louis Boyard et Carlos Martens Bilongo rencontraient des étudiants. À la demande de la direction de l’Université Bordeaux-Montaigne, la police est intervenue.

Ils ont fait partie de l’actualité de ces dernières semaines… bien malgré eux. Louis Boyard, a été violemment invectivé par Cyril Hanouna dans son émission TPMP, et Carlos Martens Bilongo, a été pris à partie par le député médocain RN Grégoire de Fournas, lors de son intervention à l’Assemblée nationale sur le sauvetage des migrants par l’Ocean Viking.

Les deux députés de la France Insoumise étaient ce mercredi 7 décembre à Pessac, à 18h30, pour rencontrer des étudiants de l’Université Bordeaux-Montaigne dans le cadre d’une opération « La LFI-Nupes débarque dans ta fac ». Une conférence devait ensuite aboutir à des échanges sur les conditions de vie étudiante et sur l’université en général.

Une vingtaine de minutes après le début de la rencontre, une vingtaine d’individus cagoulés, armés de barres de fer et de matraques téléscopiques ont tenté de s’introduire dans l’amphithéâtre où se déroulait la rencontre en proférant des slogans racistes. Repoussés par le service d’ordre de la LFI, la police est intervenue à 19h30 pour les disperser à la demande de la direction de l’Université. La conférence, et un spectacle de théâtre qui se tenait parallèlement, ont pu se tenir comme prévu.

« Banalisation de l’extrême droite »

« Ces actes de violences qui s’apparentent à une expédition punitive s’inscrivent dans un contexte de banalisation de l’extrême droite » commentent les deux députés dans un communiqué de presse. Louis Boyard et Carlos Martens Bilongo ont demandé au ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin « une réaction à la hauteur de la violence de cette attaque contre les groupuscules d’extrême droite ».

De son côté, le ministre a réagi par un tweet :

Dans un communiqué de presse, l’Université Bordeaux Montaigne a condamné « ces violences et tentatives d’intimidation à l’encontre d’élus de la République, de l’université, de la liberté de débattre en toute sécurité, et de la culture » : 

« Nous regrettons profondément une évolution qui semble nous mener vers une société dans laquelle l’université ne pourrait être le lieu d’un débat apaisé sur les enjeux sociétaux, y compris ceux auxquels font face les étudiantes, les étudiants et l’université dans son ensemble. L’université doit rester un lieu de liberté de débat et de production de connaissances ouvert sur la société, afin de comprendre les problèmes auxquels cette dernière fait face et de construire avec elle les solutions qui la feront progresser. »

L’Université de Bordeaux-Montaigne a porté plainte.

Article actualisé le 08/12/2022 à 20h24
L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Un adjoint au maire de Talence poursuivi pour deux agressions sexuelles

par La Rédaction. 1 280 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des tags d’extrême droite sur une permanence parlementaire et une association d’aide aux immigrés à Pessac

par Simon Barthélémy. 571 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Sécurité sociale alimentaire : Bordeaux et la Gironde cherchent la recette pour un lancement en 2024

par Victoria Berthet. 692 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×