Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
« L’Origine du monde » au TnBA, le sexe féminin fait du rentre-dedans
Culture 

« L’Origine du monde » au TnBA, le sexe féminin fait du rentre-dedans

par Walid Salem.
Publié le 6 décembre 2022.
Imprimé le 31 janvier 2023 à 20:28
619 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Du clitoris à l’orgasme, en passant par le vagin, la vulve, l’utérus… « L’origine du monde », bande dessinée en voie d’être culte de Liv Strömquist, est librement adaptée et mise en scène au TnBA par Claire-Aurore Bartolo avec des comédiens de la dernière promotion de l’éstba. Spectacle jouissif et plein de fraîcheur.

« L’Origine du monde », le célèbre tableau peint en 1866 par Gustave Courbet dévoile le sexe de la femme au nez et à la barbe des regards prudes. L’œuvre donne son titre, et son esprit provocateur, à une bande dessinée écrite et dessinée par Liv Strömquist en 2014.

Cette partie de l’anatomie féminine qui turlupine nos sociétés depuis la nuit des temps, est aussi le sujet, sous le même titre, de la création pour les planches de Claire-Aurore Bartolo. La jeune metteuse en scène est entourée de comédiens issus comme elle de la dernière promotion de l’éstba, École supérieure de théâtre Bordeaux Aquitaine.

Présentée au Studio du TnBA jusqu’au 10 décembre, la libre adaptation de la BD ajoute sans complexe une troisième dimension, après le dessin et l’écriture, celle du théâtre, et réussit à traduire tout le style tranchant et acerbe de l’auteure suédoise.

Rires et consternations

Claire-Aurore Bartolo découvre la BD en 2017, à l’âge de 17 ans. « Ce n’était pas normal que je ne sache pas ces choses et c’était important qu’un maximum de gens les connaissent », dira-t-elle. Sa découverte de Liv Strömquist, de vingt ans son ainée, avec un sujet féministe scelle une pensée commune : dénoncer le patriarcat par la légèreté du ton et la révision parodique des certitudes.

« L’Origine du monde » (WS/Rue89 Bordeaux)

Le texte de « L’Origine du monde » offre un panel de répliques assassines, une galerie de personnages masculins des plus aberrants, et plusieurs volets du sexe féminin tous maltraités par des théories fumeuses. De Saint-Augustin à docteur Kellogg’s – oui, celui des corn-flakes –, on découvre, entre éclats de rire et consternations, comment l’organe de la femme a été interprété à tort et à travers.

Pour Kellogs, la masturbation provoque le cancer de l’utérus. Pour le gynécologue anglais Isaac Baker Brown, cette même masturbation peut s’éradiquer par l’ablation du clitoris. On se dit qu’un peu de philosophie dans ce monde de brutes pourrait… Non ! Pas du tout, surtout quand on apprend que le sexe féminin pour Jean-Paul Sartre « est un appel d’être, comme d’ailleurs tous les trous ».

Tournée des lycées

Le spectacle s’emploie donc à démonter un tas d’affirmations avancées tout au long de l’histoire. Construit en quatre parties – personnages de l’histoire, leçons d’anatomie du sexe féminin, l’orgasme, et enfin les règles –, il emprunte aux émissions de télévision grand-public les codes les plus loufoques : chorégraphies, intermèdes… et même un jeu avec les spectateurs qu’on ne dévoilera pas, vous allez réviser.

Le texte est pratiquement celui de la BD. Les comédiens, Mathéo Chalvignac, Margot Delabouglise, Barthélémy Maymat-Pellicane, Danaé Monnot et Ariane Pelluet, s’adressent au public frontalement et ont à cœur de transmettre la justesse et la clarté d’analyse à la petite cuillère. On est loin des tensions palpables dans les salles de classe pour ce type de cours d’anatomie. Ici, la transmission est à la fois ludique et rentre-dedans.

Ce n’est pas la première ni la dernière adaptation théâtrale d’une œuvre de Liv Strömquist, régulièrement reprise sur scène. La question des tabous liés au sexe féminin est un puits sans fond, inépuisable, dans lequel l’histoire déverse régulièrement des inepties. Qu’une certaine fraîcheur s’en empare ne peut que le porter haut, et ici c’est le cas. « L’Origine du monde » de Claire-Aurore Bartolo, produit par le Théâtre national Bordeaux Aquitaine, a même prévu de faire la tournée des lycées.

Plus d’infos sur le site du TnBA

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Un adjoint au maire de Talence poursuivi pour deux agressions sexuelles

par La Rédaction. 1 280 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des tags d’extrême droite sur une permanence parlementaire et une association d’aide aux immigrés à Pessac

par Simon Barthélémy. 571 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Sécurité sociale alimentaire : Bordeaux et la Gironde cherchent la recette pour un lancement en 2024

par Victoria Berthet. 692 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×