Enquêtes et actualités gavé locales

« Toute la “fabrique de la ville” est à repenser pour produire des logements sans forcément construire »

Pour chaque habitant supplémentaire en France, on construit aujourd’hui deux logements, et leurs corollaires d’infrastructures (routes, entrepôts, data center…). Une densité plus forte ne parvient pas nécessairement à enrayer cet étalement urbain destructeur pour les terres, le climat et la biodiversité, estiment dans « La ville stationnaire », récemment paru chez Actes Sud, son trio d’auteurs bordelais – l’architecte-urbaniste Sophie Jeantet, l’ingénieur Philippe Bihouix et l’architecte Clémence De Selva. Dans cet entretien, cette dernière invite à « changer de paradigme » : ne plus construire là où sont les emplois, mais créer de l’activité dans les territoires comportant de nombreux logements vacants ou sous-occupés – un gisement de plus de 10 millions de logements.

,
Édition abonnés
« Toute la “fabrique de la ville” est à repenser pour produire des logements sans forcément construire »

>

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#urbanisme

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options