Enquêtes et actualités gavé locales

Fêtons ensemble nos 10 ans, abonnement 10€/an : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
674 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

Hausse des coûts de l’énergie : 20 structures néo-aquitaines reçoivent une aide exceptionnelle

Le soutien apporté par le ministère de la culture correspond en moyenne à 30 % du surcoût de l’énergie et vient en complément des aides existantes. Seules les structures labellisées sont concernées.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Hausse des coûts de l’énergie : 20 structures néo-aquitaines reçoivent une aide exceptionnelle

Face à la hausse généralisée des coûts de l’énergie, la ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak, a annoncé ce mercredi dans un communiqué de presse, une aide aux structures culturelles labellisées qui se trouvent les plus en difficulté. Cette aide, « qui correspond en moyenne à 30% du surcoût », vient s’ajouter aux aides existantes mises en place par l’Etat (bouclier tarifaire, prix garantis, amortisseur électricité…).

Dans la région Nouvelle-Aquitaine, 20 structures sont concernées parmi lesquelles l’Opéra national de Bordeaux (175 000 €), le Théâtre national Bordeaux Aquitaine (36 000 €), le Théâtre Auditorium Poitiers (60 000 €), le Théâtre d’Angoulême (30 000 €), Le Moulin Du Roc à Niort (25 000 €), ainsi que le Théâtre de l’Union à Limoges (15 000 €).

Représentations annulées et lieux fermés

Contacté, Emmanuel Hondré, directeur de l’Opéra de Bordeaux, rappelle l’engagement de la Ville pris fin 2022 pour soutenir l’Opéra de Bordeaux à hauteur de 500 000 € au titre des surcoûts énergétiques. Il ajoute :

« Le montant global du surcoût de l’énergie (gaz et électricité) n’est néanmoins pas couvert par les aides actuelles, puisqu’il est estimé aujourd’hui à au moins 900 000 €. »

Le monde du spectacle est particulièrement pénalisé par la hausse des coûts de l’énergie. Les concerts, représentations théâtrales ou ballets se retrouvent soumis à des factures insurmontables. Certaines représentations sont même annulées et des lieux font le choix de fermer, à l’instar de l’opéra de Rouen contraint de supprimer six spectacles et de fermer ses portes de mars à mai 2023.


#Culture

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options