Enquêtes et actualités gavé locales

Une pétition pour décorer de la Légion d’honneur Idriss, l’ado qui a empêché un viol à Cenon

La police nationale avait lancé un appel à témoin le 3 février pour retrouver le garçon de 15 ans et le féliciter d’avoir sauvé une jeune collégienne du viol à Cenon. Depuis le 25 février, une pétition circule en ligne pour lui remettre la Légion d’honneur. Elle a déjà dépassé les 12 000 signatures.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Une pétition pour décorer de la Légion d’honneur Idriss, l’ado qui a empêché un viol à Cenon

C’est une histoire hors du commun. Celle d’Idriss, 15 ans, qui s’est opposé le 3 février dernier à l’agresseur d’une jeune fille de 13 ans à Cenon. L’adolescent ayant quitté les lieux à l’arrivée des forces de l’ordre, la police nationale a lancé un appel à témoin le 20 février sur Twitter afin de le « remercier ».

En deux jours seulement, la publication a obtenu plus d’1,2 million de vues et a permis de retrouver l’adolescent. Depuis le 25 février, une pétition circule sur internet, soulignant qu’ « Idriss mérite la légion d’Honneur pour ce qu’il a fait ». Adressée au président de la République, elle a déjà obtenu 12 417 signatures à l’heure où est rédigé cet article. 

https://twitter.com/mesopinions_com/status/1629420943633272833

Un garçon « réservé »

Selon Gilles Largeais, le responsable de la communication à la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) cité par France 3 Nouvelle-Aquitaine, c’est grâce à ce garçon « assez réservé » et « pas super costaud » que l’agresseur a été arrêté après une tentative de viol sur une collégienne vers 17h30.

La jeune fille venait de quitter son domicile lorsqu’un homme de 49 ans s’est jeté sur elle, indique le journal Sud Ouest. La poussant entre deux voitures, il aurait exigé une fellation. Au téléphone avec sa mère au moment des faits, les parents de l’adolescente ont immédiatement été alertés.

Passant par là, alors que « l’adulte était déjà sur la jeune fille » raconte Gilles Largeais, Idriss aurait « sauté sur l’agresseur pour le dégager en le tirant par les épaules et par le manteau ». Selon France 3, l’agresseur en question « était un récidiviste et avait déjà purgé des peines de prison pour des faits de violences ». 

Rue89 Bordeaux a souhaité rencontrer le jeune garçon afin de recueillir ses propos. Mais selon la DDSP, la famille souhaite pour l’instant préserver l’adolescent. Idriss est toutefois « surpris et enchanté » par la tournure des événements, assure-t-on.


#Cenon

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Plus d'options