Enquêtes et actualités gavé locales


Contre la réforme des retraites, des blocages et des grèves toujours en cours ce 8 mars en Gironde

Au lendemain d’une mobilisation exceptionnelle à Bordeaux, le mouvement contre le projet de réforme des retraites s’est poursuivi en Gironde avec plusieurs actions, dont le blocage du dépôt pétrolier d’Ambès, qui a été levé dans l’après-midi. Celui de Sciences Po Bordeaux tient toujours, tandis que l’école des Beaux-Arts est à son tour bloquée.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Contre la réforme des retraites, des blocages et des grèves toujours en cours ce 8 mars en Gironde

Dans la nuit de mardi à mercredi à Ambès, une centaine de personnes se sont déployées pour bloquer le dépôt pétrolier EPG (Entrepôt pétrolier de la Gironde, filiale de Rubis, groupe de stockage et de distribution de produits pétroliers).

L’objectif de ces militants du Collectif de Bassens, réunissant des syndicats et associations de la rive droite, était de tenir le plus longtemps possible. Ils ont fini par lever spontanément leur barrage, selon un de ses membres joints par Rue89 Bordeaux.

« Cela ne servait plus à rien, la tournée était foutue pour la journée, les camions ne pouvaient plus réapprovisionner », indique-t-il.

Mais le collectif « ne compte pas s’arrêter là » et réfléchit à d’autres actions coups de poing pour les prochains jours.

Les étudiants remontés

Par ailleurs, des étudiants de Sciences Po Bordeaux ont poursuivi ce mercredi 8 mars le blocage de leur établissement entamé la veille. La direction de l’IEP a confirmé qu’en fin d’après midi l’opération était toujours en cours.

Depuis ce mercredi matin, l’école des Beaux-Arts de Bordeaux est elle aussi bloquée par ses étudiants. Une assemblée générale tenue dans la matinée a décidé de la poursuite de cette action jusqu’à vendredi. Aucun enseignant ni personnel administratif ne peut entrer dans l’établissement.

Par ailleurs, la grève dans les transports se poursuivent. A l’aéroport de Bordeaux, plusieurs vols ont été annulés, et la SNCF annonce que le trafic sera très perturbé ce jeudi 9 mars, avec notamment 1 TGV sur 4 sur l’axe Atlantique, pas de circulation des Intercités sur l’axe Bordeaux-Marseille et un seul aller-retour sur Bordeaux-Nantes, et un TER sur 3.


#réforme des retraites

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options