Enquêtes et actualités gavé locales

Pour les 10 ans de votre média : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
735 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

La Financière immobilière bordelaise, le vaisseau amiral de Michel Ohayon, cherche à lâcher du lest

Après ses sociétés qui ont financé le rachat de ses trois prestigieux hôtels, la société principale de Michel Ohayon, la Financière Immobilière bordelaise (FIB), a été mise en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Bordeaux le 15 février dernier. Le porte-parole de la société s’en prend à la Bank of China qui « a changé d’attitude et exigé une somme 10 fois plus importante que celle prévue par l’accord ». Au pied du mur, et pour amorcer un désendettement, l’homme d’affaires bordelais envisage, selon nos informations, la revente de certains actifs, comme le Château Trianon à Saint-Emilion ou l’ex-Virgin à Gambetta. Son projet de complexe oenotouristique à Libourne devrait aussi passer à l’as. Deuxième des trois volets de notre enquête sur la mauvaise passe traversée par l’entrepreneur bordelais.

Édition abonnés
La Financière immobilière bordelaise, le vaisseau amiral de Michel Ohayon, cherche à lâcher du lest

>

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#Michel Ohayon

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options