Enquêtes et actualités gavé locales

Choose France : 3000 emplois créés ou maintenus en Nouvelle-Aquitaine par des investissements étrangers

Alors que le sommet Choose France se tient ce lundi à Versailles, un bilan des investissements directs étrangers (IDE) de l’Agence de développement et d’innovation de Nouvelle-Aquitaine, indique que la Nouvelle-Aquitaine a retrouvé son niveau d’attractivité d’avant la crise sanitaire. 100 annonces d’investissements ont été faites par des entreprises étrangères sur le territoire, ce qui représente la création ou le maintien de 3050 emplois.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Choose France : 3000 emplois créés ou maintenus en Nouvelle-Aquitaine par des investissements étrangers

1725 décisions d’investissement issues d’entreprises étrangères ont été recensées par Business France, qui pourraient créer ou maintenir 58 810 emplois en France dans les 3 ans à venir. Un bilan opportunément publié ce lundi alors qu’Emmanuel Macron accueille à Versailles de nombreux patrons de multinationales pour le sommet Choose France

En Nouvelle-Aquitaine, 100 annonces d’investissements de la part d’entreprises étrangères ont été annoncées sur le territoire, ce qui représente 3050 emplois créés ou maintenus, indique dans un communiqué l’ADI (agence de développement et d’innovation) de Nouvelle-Aquitaine.

La région retrouve ainsi son niveau d’attractivité d’avant crise sanitaire et deviendrait, selon une étude du cabinet d’Ernst & Young du 11 mai dernier, la 4e région de France la plus active en termes d’investissements étrangers. 

L’aéronautique en pointe

Un tiers de ces investissements concernent des activités productives, notamment dans l’aéronautique, et de recherche et développement (R&D). L’entreprise écossaise IMET Alloys a par exemple investi 15 millions d’euros dans un projet de recyclage et de valorisation du titane pour l’industrie aéronautique. Plusieurs lignes de traitement ont déjà été implantées sur l’ancien site de Borgwarner, en Corrèze, et une quinzaine de personnes recrutées. D’ici cinq ans, l’entreprise prévoit la création de cinquante emplois supplémentaires, avec l’implantation d’un centre de recherche et développement.

Le site d’Aérospacelab à Mérignac Photo : Ville de Mérignac/DR

Le groupe belge Aerospacelab a également implanté sa filiale française à Mérignac en février 2022, afin d’y développer un centre d’excellence R&D et industriel, dédié aux applications spatiales de défense et de sécurité. Cette start-up qui compte lancer prochainement une constellation de satellites d’observation à moindre coût prévoit d’y embaucher une trentaine de personnes.

La Nouvelle-Aquitaine s’est également démarquée dans le secteur des « Équipements médico-chirurgicaux » – 14% des emplois annoncés dans ce domaine à l’échelle nationale en 2022 vont bénéficier à la Région.

L’entreprise allemande, ZEISS, leader dans le domaine de l’optique de précision, a par exemple annoncé que sa filiale, Carl Zeiss Meditec, spécialisée dans la fabrication d’implants intraoculaires, allait engager plus de 33 millions d’euros d’investissement en 2022. Elle prévoit notamment d’agrandir son site de Périgny (proche de La Rochelle) avec la construction d’un nouveau bâtiment. À terme, l’entreprise projette de tripler les effectifs du site, avec la création de 350 postes.


#Agence de développement et d’innovation

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


Voyage dans le monde exotique de la « tech » bordelaise

Photo : SB/Rue89 Bordeaux

Ces innovations qui mettent Bordeaux « dans le top 3 des villes en pointe sur la santé numérique »
Plus d'options