Enquêtes et actualités gavé locales


Comment se déplacer à Bordeaux et en Gironde pendant les étapes du Tour de France

À moins de deux semaines de l’arrivée de la Grande Boucle à Bordeaux, puis Libourne, le dispositif de sécurité a été présenté par le préfet de la Gironde, Etienne Guyot. 1100 policiers et gendarmes seront déployés, et des modifications de circulation. Bordeaux Métropole estime les retombées économiques entre 2 et 5 millions d’euros.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Comment se déplacer à Bordeaux et en Gironde pendant les étapes du Tour de France

Le 7 juillet prochain, l’arrivée de la 7e étape de Tour de France en provenance de Mont-de-Marsan se fera sur les quais de Bordeaux ; le départ de la 8e étape aura lieu le lendemain à Libourne, destination Limoges. Pour sécuriser ces événements qui réuniront plusieurs dizaines de milliers de personnes (environ 25 000 spectateurs à Libourne et 50 à 90 000 à Bordeaux), un important dispositif vient d’être présenté par la préfecture de la Gironde.

1 100 policiers et gendarmes seront mobilisés et coordonnés grâce à l’activation du centre opérationnel départemental, un outil de gestion de crise à disposition du préfet. Les forces de l’ordre seront appuyées par les effectifs du centre d’incendie et de secours du SDIS de Gironde et ceux des services du SAMU 33 et du SMUR Bordeaux.

Directeur départemental de la sécurité publique (DDSP), Emmanuel Morin indique que trois dispositifs seront mis en place pour l’arrivée à Bordeaux : 

« D’abord, on va interdire l’accès aux routes sur le pont Saint-Jean et dans le secteur des Quinconces dès 22 heures la veille, pour permettre le montage des infrastructures. Ensuite, à 4 heures du matin, on condamnera le segment entre le pont Saint Jean et la place des Quinconces car les 2 derniers kilomètres seront parcourus en sprint par les coureurs. »

Dans la métropole bordelaise, les stationnements seront interdits du jeudi 6 juillet à 20h au vendredi 7 juillet à 20h sur l’ensemble du parcours emprunté par le Tour de France (du quai de la Souys à Bouliac, Floirac jusqu’au quai des Chartrons, en passant par le pont Saint-Jean). Tout véhicule en infraction sera mis en fourrière.

Dès le jeudi 6 juillet à 22h, la circulation sera progressivement interdite dans les deux sens et sera progressivement rétablie dans la soirée du vendredi 7 juillet. Le vendredi 7 juillet, dès 4h du matin, le quai Rive Gauche sera interdit à la circulation entre le quai Sainte-Croix et le quai des Chartrons. Les contre allées restent circulables.

De midi à 19h, les véhicules seront interdits à la circulation au niveau du quai de la Souys, à partir de Bouliac. La zone reste cependant accessible aux habitants de la rive droite, de la rue Jean Dupas au quai Deschamps.

Routes fermées

L’échangeur 22 de Bouliac sur la rocade sera donc fermé. Les services de police et de gendarmerie rappellent par ailleurs l’interdiction de l’utilisation d’engins pyrotechniques et de drones sur le parcours.

« Les principales difficultés attendues durant cette étape sont les liaisons Ouest-Est entre la Gironde et le Lot-et-Garonne, possibles uniquement par le réseau autoroutier A62-A65 ; la traversée et l’accès à Langon ; la circulation sur la rocade Est de Bordeaux avec la fermeture de la sortie 22 ; les déplacements dans Bordeaux », résument les organisateurs.

À Libourne, le tracé jusqu’à Les-Eglisottes-et-Chalaures sera fermé à la circulation de 8h30 à 14h00. Les organisateurs recommandent fortement « d’emprunter le réseau autoroutier A89-A20 durant cette journée pour effectuer les liaisons Libourne-Périgueux et Libourne-Limoges.

À gauche, le parcours de la 7e étape du Tour de France, à droite, celui de la 8e étape Photo : crédit : ASO

Perturbations de trams

Concernant les trams, plusieurs perturbations sont à prévoir, selon Brigitte Bloch, la Vice-présidente de Bordeaux Métropole en charge du tourisme : 

« La ligne B sera interrompue entre les stations Quinconces et Claveau dès le 6 juillet à 22h et jusqu’au lendemain, à 23h. Une desserte de substitution par bus sera mise en place. Il en va de même pour les lignes C et D entre les stations gare Saint-Jean et Quinconces le 7 juillet entre 14h et 19h, en fonction de l’affluence des spectateurs. La ligne A sera en revanche maintenue en service tout au long de la journée. Le 7 juillet, à partir de midi, les lignes de bus seront elles aussi déviées pour le passage des coureurs. »

Afin d’éviter une congestion des routes, le Préfet annonce par ailleurs que 20 établissements scolaires positionnés près du tracé seront fermés. 

Des retombées économiques

Concernant le montant exacte dédiée à la sécurité, les élus présents indiquent ne pas avoir « d’enveloppe précise » à donner. Pas de précisions non plus concernant le coût total de l’accueil de l’arrivée du Tour de France pour Bordeaux Métropole. Une fourchette comprise entre 730 000 et 1 220 000 euros avait été votée en mai dernier, dépendante des discussions avec la préfecture sur la répartition des frais de sécurité – un partage qui n’est semble-t-il pas encore arrêté.

Mais Brigitte Bloch tient à rappeler l’importance de considérer aussi les retombées économiques que générera l’événement : 

« On attend entre 50 et 90 000 touristes supplémentaires. Les deux tiers sont des excursionnistes (ils viennent pour la journée) et le tiers supplémentaire reste trois à quatre nuits sur place. On estime, en matière de retombées économiques, entre 3 et 8 euros par euros investis par la collectivité sur le territoire. Donc les aspects économiques pour notre territoire ont été estimés entre 2 et 5 millions d’euros », indique-t-elle. 

Un fan parc aux Quinconces

Pour les deux maires des villes concernées, Pierre Hurmic et Philippe Buisson, le Tour de France est également l’occasion d’évoquer l’engagement de leur territoire sur le plan  sportif. Le maire de Bordeaux rappelle avec fierté les quatre vélos du label Ville à vélo, remis par Christian Prud’homme le 15 juin dernier, ainsi que l’accueil de la coupe du monde de Rugby en septembre et des Jeux Olympiques en 2024. 

Outre l’aspect purement sportif, Pierre Hurmic rappelle que des animations (concerts, jeux et ateliers) seront organisées en amont et pendant l’événement. Dès le 6 juillet, la place des Quinconces accueillera par exemple un fan parc de 5000m2, animé par le Tour de France et des acteurs locaux. Il sera ouvert de 14h à 21h le jeudi 6 juillet, et de 10h à 19h le 7 juillet.

Les coureurs devraient arriver sur la place des Quinconces aux alentours de 17h15. Un écran géant sera installé sur les quais, au niveau du miroir d’eau, afin de suivre la course à partir de 11 heures. Par ailleurs, 11 classes de CM2 franchiront la ligne d’arrivée le 7 juillet de 12h à 14h, dans le cadre de l’opération « Savoir rouler à vélo » destinée à les familiariser à la pratique et au code de la route. 


#Gironde

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options