Enquêtes et actualités gavé locales


L’arrachage des vignes, un mauvais plan pour les viticulteurs de Bordeaux ?

Le ministre de l’agriculture, Marc Fesneau, a signé ce lundi en Gironde un plan d’arrachage de 9500 hectares de vignes. Un fonds d’une soixantaine de millions d’euros est pour ce faire débloqué par l’Etat, l’interprofession et la Région Nouvelle-Aquitaine. Mais le collectif Viti33 et la Confédération paysanne dénoncent des montants d’aide à l’hectare insuffisants, et surtout la mise en jachère des terres, imposée pour au moins 20 ans. Au point que de nombreux vignerons pourraient renoncer au chèque. 

Édition abonnés
L’arrachage des vignes, un mauvais plan pour les viticulteurs de Bordeaux ?

>

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#viticulture

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options