Enquêtes et actualités gavé locales

Après inspection, l’activité de l’abattoir de Bazas maintenue avec des « actions correctives » demandées

Suite à une inspection menée par les services de la Préfecture ce jeudi 27 juillet, cette dernière se prononce pour un maintien de l’activité assorti de demandes d’actions correctives suite au constat de « déficiences sur la protection animale ».

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Après inspection, l’activité de l’abattoir de Bazas maintenue avec des « actions correctives » demandées

L’association L214 en demandait la fermeture. Deux jours après la publication d’une vidéo dénonçant les conditions d’abattage à Bazas, une inspection du site a été diligentée jeudi 27 juillet par la Direction départementale de la protection des populations (DDPP), avec l’appui technique d’un vétérinaire expert de la Direction générale de l’alimentation (DGA).

Dans un communiqué, la préfecture indique que ces « contrôles officiels conduisent au maintien de l’activité de l’abattoir assorti de demandes d’actions correctives ».

Plan d’action

Ces demandes d’actions correctives sont liées au constat de « déficiences sur la protection animale » :

« A cet égard, l’abattoir doit mettre en œuvre un plan d’action pour y remédier : veiller à la maîtrise de l’amenée des agneaux et moutons vers le poste d’abattage, et strict respect de l’interdiction d’abattage des porcelets de moins de 40 kilos. S’agissant des contrôles réalisés au niveau du poste d’abattage, l’abattoir doit mettre en œuvre de façon systématique une procédure formalisée pour enregistrer d’éventuels défauts d’immobilisation des animaux lors de l’étourdissement. »

Par ailleurs, les contrôles officiels réalisés par les services d’inspection en abattoir sont « réalisés en conformité avec la réglementation, notamment en matière de protection animale, confirmant ainsi un audit mené en 2021 ».

La préfecture fait état de « plusieurs non-conformités relevées par les services vétérinaires au cours des dernières semaines ». Ces dernières ont fait l’objet de « mesures correctives par l’abatteur » à l’instar du renouvellement du matériel d’étourdissement des bovins, amélioration des conditions d’hébergement des animaux.


#maltraitance animale

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


Dans une nouvelle vidéo, L214 dénonce les conditions d’abattage à Bazas, la préfecture ordonne une inspection
Les « pour » et les « contre » la fermeture de l’abattoir de Bazas aiguisent leurs arguments
Plus d'options