Enquêtes et actualités gavé locales


Coupe du monde de rugby : un premier week-end à Bordeaux entre joie et colère

Bordeaux accueille 5 matches de la coupe du monde de rugby qui se déroule en France. Le premier des trois week-end de cette fête internationale de l’ovalie s’est déroulé ce samedi et dimanche dans la capitale girondine, malgré quelques couacs dans les transports. Mais l’agression sexuelle d’une supportrice irlandaise a entaché la fête.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Coupe du monde de rugby : un premier week-end à Bordeaux entre joie et colère

C’est le point noir de ce premier week-end rugby à Bordeaux : le viol présumé d’une supportrice irlandaise. Âgée de 37 ans, elle assure avoir été violée dans la nuit de dimanche 10 à lundi 11 septembre, rue de la Rousselle. Une enquête a été ouverte a annoncé le parquet ce lundi, confiée à la sûreté départementale.

Selon la victime, les faits se sont déroulés vert minuit. Elle aurait été agressée par trois hommes alors qu’elle se rendait à l’appartement loué pour son séjour à Bordeaux. Les auteurs auraient ensuite pris la fuite. Selon le parquet, la victime a été « trouvée dans la rue par un groupe de supporters gallois », et elle a ensuite été entendu « par des policiers irlandais qui étaient en renfort en ville », venus pour le match Irlande-Roumanie qui s’était tenu la veille.

La supportrice irlandaise a été prise en charge par le Centre d’accueil en urgence de victimes d’agression (Cauva) de Bordeaux et une association d’aide aux victimes. Des prélèvements biologiques ont été effectués et d’autres sont également en cours sur ses vêtements. Les images des caméras de vidéo protection du quartier sont par ailleurs à l’étude, toujours selon le parquet.

Le transport rame

Cette agression est venue ternir un week-end où des supporters Irlandais étaient arrivés en nombre dans la capitale girondine pour assister au premier match du quinze du trèfle dans cette coupe du monde. Fidèles à leur réputation – on se souvient de l’Euro 2016 où ils ont mené un face à face mémorable avec la police –, les compatriotes d’Oscar Wilde ont envahi les rues et les bars du centre ville dans une ambiance festive et bon enfant.

Les supporters Irlandais sont venus en nombre à Bordeaux Photo : Rue89 Bordeaux

Le premier couac de l’organisation bordelaise tombe samedi 9 septembre en début d’après-midi. Certains supporters irlandais ont même raté le coup d’envoi du match Irlande-Roumanie. En cause, de faibles fréquences de tram et des rames bondées qui ont causé des files interminables de supporters aux arrêts, puis à l’entrée du Matmut Atlantique.

Le réseau de transports de Bordeaux Métropole, TBM, a publié un communiqué le lendemain pour répondre aux critiques. « TBM a assuré hier le transport de plus de 20 000 voyageurs soit 50% des spectateurs du stade, ce qui correspond à l’objectif assigné », peut-on lire. La ligne C avait été renforcée pour l’occasion avec des passages toutes les 3 minutes deux heures avant le match et l’appui de navettes bus depuis Cenon-Gare, rive droite.

A la foule et la chaleur, s’ajoutent une rame tombée en panne à 14h15 et un voyageur qui provoque un arrêt d’urgence un peu plus tard. Certains spectateurs ont du rejoindre le stade à pied.

Les Gallois sont venus à bout des Fidjiens valeureux et combatifs Photo : Rue89 Bordeaux

Victoires sans surprise

Mais ni les problèmes de transports, ni la chaleur étouffante, n’ont pu gâcher la fête des Irlandais. Leur équipe a logiquement assuré la victoire face à la sélection de la Roumanie laquelle, avouons-le, fait partie de ces équipes venues remplir les poules et servir de chair à canon. Résultat : premier score fleuve de la compétition, 82 à 8, en faveur des hommes d’Andy Farell.

Les couacs de transport faisaient déjà partie du passé dimanche soir pour la rencontre Pays de Galle-Fidji. Le prince de Galles, William, est dans le public pour soutenir les Dragons rouges. Ceux-ci ont eu du mal à se défaire d’une équipe fidjienne vaillante et combative. Les résidents de Lormont ont donné du fil à retordre au XV du poireau qui a péniblement remporté la rencontre 32 à 26.

Le prince William accueilli par Pierre Hurmic, maire de Bordeaux, au stade Matmut Photo : Rue89 Bordeaux

Rendez-vous le week-end prochain au Matmut-Atlantique, avec à l’affiche Samoa – Chili le samedi 16 septembre à 15h, et Afrique du Sud – Roumanie, le dimanche 17 septembre même heure.


#Rugby

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options